Agenda

Fév
4
sam
2023
CINEMA LE BUISSON Récital de piano par KIM DA-HEE @ Cinéma
Fév 4 @ 15 h 30 min – 17 h 00 min
Programme
Beethoven Sonate op. 110 
i. Moderato cantabile molto espressivo
ii. Allegro molto
iii. Adagio ma non troppo – Allegro ma non troppo
Debussy Estampes
i. Pagodes
ii. Soirée dans Grenade
iii. Jardin sous la pluie
Entr’acte
 
Kapustin i. Prelude,  
                vii. Intermezzo (extraits des 8 études de concert op. 40)
                Variations op. 41   
Rachmaninov 4 Moments musicaux op. 16 
i. Andantino
ii. Allegretto
iii. Andante cantabile
iv. Presto
 

Da-Hee Kim se produit régulièrement à travers l’Europe. Récemment, elle a joué en solo à St  Mary’s Church à Warwick, Holy Trinity Church à Coventry en Royaume-Uni et en duo avec son  frère, Da-Min Kim, à la Salle Colonne et au Centre Culturel Coréen à Paris. La saison prochaine,  elle est invitée à jouer à la ‘Mostly Piano’ à Drapers’ Hall, Coventry et à Steinway Hall, Londres.

L’enfant prodige, elle se produit avec l’Orchestre Symphonique de Séoul à l’âge de dix ans et  donne son premier récital solo deux ans plus tard. Elle s’installe à Paris pour poursuivre ses  études et est admise au CNSM de Paris dans la classe de Bruno Rigutto l’année suivante.  Baccalauréat en poche, elle obtient six prix au conservatoire en Piano, Musique de Chambre,  Accompagnement au Piano, Harmonie, Contrepoint, et Fugues. Elle fut une des derniers élèves  de la pianiste légendaire Elisso Virsaladze à la Hochschüle für Musik und Theater de Munich où  elle a obtenu le Meisterklassendiplom. En 2019, elle a également obtenu son Doctorat en
interprétation de piano à l’Université Johns Hopkins Peabody Conservatory à Baltimore, USA.  Da-Hee a par ailleurs reçu des conseils des maîtres comme Arie Vardi, Idil Biret, Jean-Philippe  Collard, Aldo Ciccolini et Leon Fleisher.

Primée dans des plusieurs concours internationaux (A. Roussel, Mérignac, Claude Bonneton,  Vallette, Montecatini), elle a joué en récital dans de nombreux festivals notamment Kumho  Prodigy Concert, Young Artist Concert at Seoul Art Centre, Festival Chopin à Paris, Congrès des  Sociétés Chopin à Vienne, Festival Villeveyrac, « Pause Piano » de Jeunes Talents et Festival de  Musique d’Uzerch.

Passionnée par la musique de chambre, elle fonde le “Duo Aïnos” avec son frère, Da-Min Kim,  Super soliste de l’Orchestre philharmonique de Marseille. Lauréat de la Fondation Groupe  Banque Populaire, le Duo gagne le 2ème prix du Concours International de Musique de Chambre  de Lyon. Le Duo était invité à jouer dans des salles prestigieuses comme l’Arsenal de Metz, Foyer  de l’Opéra de Marseille, Salle Cortot et la Palazzetto Bru Zane à Venise. Chambriste hors pair,  elle a collaboré avec des musiciens internationaux notamment Magali Mosnier, Thomas Leleu,  Tatsuki Narita, Sung-won Yang, et Mihi Kim.

En tant qu’enseignante, elle donne cours de piano aux élèves de tous niveaux depuis 17 ans.  Elle a été accompagnatrice à l’Université Johns Hopkins Peabody Conservatory à Baltimore, et  enseignante d’éveil musical à Peabody Preparatory et la formation musicale au CRD d’Issy-les- Moulineaux. En 2021, elle est nommée professeur de piano à Bablake King Henry School.

https://www.youtube.com/watch?v=mFIxcz92LZw
Fév
25
sam
2023
Trio à cordes ARNOLD au cinéma LUX @ Cinéma LUX
Fév 25 @ 15 h 30 min – 17 h 15 min

Programme :

Beethoven (1770-1827), trio à cordes n.1 op.3 (1796)

1 Allegro con brio    2 Andante                            3 Minuetto Allegretto

4 Adagio                   5 Minuetto Moderato          6 Finale. Allegro

 

Jean Cras (1879-1932), trio à cordes

1         2 Lento          3 Animé         4 Très animé

 

Jean Françaix (1912-1997), trio à cordes (1933)
1 Allegretto, vivo      2 Scherzo, vivo                    3 Andante     4 Rondo, vivo

Trio ARNOLD

Le Trio Arnold est né de la rencontre de trois jeunes solistes, membres seniors de l’académie internationale Seiji Ozawa, Shuichi Okada (violon), Manuel Vioque-Judde (alto) et Bumjun Kim (violoncelle).

Lauréats de grands concours internationaux (Primrose, Tertis, Markneukirchen, Lipizer, Osaka) ils sont régulièrement appelés à jouer sur les plus grandes scènes tant en France qu’à l’étranger en tant que solistes ou en musique de chambre.

Grandement influencé par la pratique de la musique de chambre au sein de la prestigieuse académie du chef Seiji Ozawa, le trio se caractérise par la recherche constante d’une sonorité d’une grande homogénéité habituellement exclusivement réservée aux quatuors à cordes.

Son premier disque, consacré aux trios à cordes opus 9 de Beethoven (Mirare, 2021) reçoit cinq étoiles de Classica et un Diapason d’Or.

Le Trio Arnold est en résidence à la Fondation Singer-Polignac depuis 2019.

Shuichi Okada violon

Né en 1995 à Bordeaux, il commence l’étude du violon à l’âge de 5 ans. Après avoir commencé ses études au conservatoire de Bordeaux avec Stéphane Rougier, il est admis au CNSM de Paris à l’unanimité à l’âge de 15 ans, dans la classe de Roland Daugareil, Suzanne Gessner et Christophe Poiget. Il poursuit après ces études à la Barenboim Said Academy de Berlin avec Mihaela Martin et il est actuellement étudiant à La Chapelle Reine Elisabeth avec Augustin Dumay.

Étant passionné par la musique de chambre, il intègre la prestigieuse classe du quatuor Ysaye, et a la chance de travailler avec des professeurs tel que Claire Désert, François Salque, Jérôme Pernoo ou encore le trio Wanderer. Il participe souvent à des master classes, notamment avec Mihaela Martin, Pavel Vernikov, Patrice Fontanarosa, Donk Suk Kang, Sarah Nemtanu, Stephan Picard… Shuichi est sélectionné pour participer à de prestigieuses académies, comme l’académie Seiji Ozawa (Suisse), l’académie Carl Flesch ( où il y obtient le prix Stennebrüggen, le prix Carl Flesch ainsi que le prix Ginette Neveu ), ou le festival Santander.

Il est lauréat de beaucoup de concours: 2ème prix au concours international Postacchini, 1er prix au concours international Ginette Neveu, 1er prix ainsi que le prix de la personnalité la plus remarquable au concours international de Mirecourt, et devient plus récemment lauréat dans de prestigieux concours comme le concours Lipizer (Gorizia) ou le concours Fritz Kreisler (Vienne).

En 2015 il gagne le deuxième prix au concours Markneukirchen, et reçoit le prix « Prince of Hessen »lors des master classes à la Kronberg Academy.

Cela lui donne l’opportunité de jouer avec des orchestres tel que l’orchestre lyrique d’Avignon, l’orchestre de la Hochschule de Weimar, l’orchestre symphonique de Nancy, l’orchestre du DFO (à la salle Pleyel), l’orchestre de chambre « Nouvelle Europe », l’orchestre philharmonique de Baden- Baden, la philharmonique de Vogtland, l’orchestre de Normandie, l’orchestre de l’opéra de Toulon, l’orchestre de Bayonne, l’orchestre Pasdeloup, l’orchestre symphonique de Bienne…

Shuichi est régulièrement invité à des festivals, tel que le festival « les vacances de Mr Haydn », le festival de la Roque d’Anthéron dans le cadre des ensembles en résidence, le festival de la Vézère, les moments musicaux de La Baule, les folles journées de Nantes et Tokyo, le festival Seiji Ozawa à Mastumoto, le festival de Pâques de Deauville, le festival de Radio-France, le festival de Giverny, le festival 1001 notes, le festival de Val d’Izère, le festival « musique à Guéthary », le festival de l’orangerie de Sceaux, le festival du Palazetto Bru Zane, où il s’est produit avec des artistes tels que Jerôme Pernoo, Jerôme Ducros, Michel Strauss, Raphael Pidoux, Jean-Claude Vanden Eyden, Peter Frankl, Philippe Jaroussky, Mathieu Herzog, Antoine Tamestit, Claire Désert, Lise Berthaud, Itamar Golan, Jean- François Heisser, Amaury Coeytaux, Stéphanie-Marie Degand, Gérard Caussé, Pierre Fouchenneret, Augustin Dumay, François Salque, Gary Hoffman, Miguel Da Silva…

Il a eu l’occasion de jouer dans de grandes salles en tant que soliste ou en musique de chambre à la salle Pleyel, au Théâtre des Champs Elysées, à la salle Cortot, la Victoria Hall de Genève, le théâtre des Bouffes du Nord, la grande salle du Konzerthaus de Vienne, la grande salle de la Philharmonie de Paris, la fondation Louis Vuitton, au Bozar de Bruxelles, la cité de la musique…

Shuichi est aussi le violoniste du trio Arnold composé de Bum Jun Kim (violoncelle) et Manuel Vioque Judde (alto). Ils sont en résidence à la fondation Singer-Polignac.

Il sort son premier CD (Brahms/Schumann) avec le pianiste Clément Lefebvre, sous le label Mirare.

Il enregistre aussi les quintettes et sextuors à cordes de Brahms avec Pierre Fouchenneret, Lise Berthaud, Adrien Boisseau, François Salque et Yan Levionnois, dans le cadre de « l’intégrale de la musique de chambre de Brahms », pour le label B-record.

Avec le label Alpha, il enregistre l’octuor de Schubert et l’octuor de Raphaël Merlin, ainsi qu’avec la chanteuse Veronique Gens et l’ensemble Igiardini dans des mélodies françaises, récompensé par un choc de classica, un diapason d’or, nommé aux victoires de la musique classique dans la catégorie enregistrement.

Avec le trio Arnold, il enregistre chez Mirare les trios op.9 de Beethoven. Ce disque sera récompensé par un diapason d’or, et d’un trophée radio classique.

Il est soutenu par la fondation Safran, l’or du Rhin et Banque populaire. Il joue sur un magnifique violon de Carlo Tononi de 1710, appartenant à la famille royale Belge.

Manuel Vioque-Judde alto

Né en 1991, Manuel Vioque-Judde est reconnu comme l’un des musiciens les plus doués et les plus charismatiques de sa génération.
Lauréat de nombreux concours internationaux, il est récompensé aux deux plus prestigieux, en 2014 à Los Angeles au XIVe Concours Primrose, puis en 2016 au XIIe Concours Tertis sur l’Île de Man.

Parmi ses engagements importants comme soliste, il a collaboré en France avec l’Orchestre Français des Jeunes, l’Orchestre de Chambre Nouvelle Europe et l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire, au Venezuela avec l’Orchestre Symphonique Simon Bolivar, en République Tchèque avec le Moravian Philharmonic Orchestra, en Allemagne avec le Vogtland Philarmonic Orchestra et

l’Elbland Philharmonie Sachsen, aux États-Unis avec le Santa Barbara Chamber Orchestra, en Suède avec Camerata Nordica et en Belgique avec l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie.

Manuel Vioque-Judde est également un chambriste accompli, on trouve parmi ses partenaires de musique de chambre Claire Désert, Augustin Dumay, Jonathan Fournel, Nathanaël Gouin, Ilya Gringolts, Gary Hoffman, Victor Julien-Laferrière, Barnabás Kelemen, Suyoen Kim, Gidon Kremer, Alexandre Kantorow, Dmitri Masleev, Aurélien Pascal, Denis Pascal, Bruno Philippe, Alexandra Soumm, Christian Tetzlaff, le trio Wanderer, le quatuor Arod, le quatuor Van Kuijk…

Il joue sur les plus grandes scènes internationales, à la Folle Journée de Nantes, au Kamermuziek Festival Amsterdam, Festival International de la Roque d’Anthéron, au Festival de Verbier, à la Folle Journée Niigata, au Seiji Ozawa Matsumoto Festival, au Festival de Pâques d’Aix en Provence, au Tanglewood Music Festival, au 5ème Festival des Jeunes Solistes Européens au Venezuela, au Festival de Pâque de Deauville, au Bozar de Bruxelles, à la Philharmonie de Paris, au Victoria Hall de Genève…

Son éducation musicale commence à Paris à l’âge de 5 ans avec l’apprentissage de l’alto mais aussi la pratique intensive du chant et du piano, qui lui permettra d’intégrer très jeune la Maîtrise de Radio France. Élève de Laurent Verney, il obtient à 15 ans le 1er prix à l’unanimité au Concours National des Jeunes Altistes. Il rentre alors au Conservatoire de Paris dans la classe de Jean Sulem. Il poursuit par la suite sa formation auprès des altistes Antoine Tamestit, Tatjana Masurenko, Miguel Da Silva et Lawrence Power.

Manuel Vioque-Judde est Lauréat de la Fondation Banque Populaire et Révélation Classique Adami 2017.

En 2019, il fonde le trio Arnold au côté de Shuichi Okada et Bumjun Kim dont le premier enregistrement consacré aux trios à cordes opus 9 de L.V.Beethoven est nommé  » diapason d’or  » (Mirare 2021).

Directeur artistique du Just Classik Festival à Troyes depuis 2018, il joue sur un alto du luthier allemand Stephan von Baehr.

Bumjun Kim violoncelle 

Né en 1994 en Corée du Sud, Bumjun arrive en France à l’âge de 7 mois. 

Il étudie dans la classe de Xavier Gagnepain au Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt avant d’être admis à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à l’âge de 15 ans, dans la classe de Philippe Muller.

Il se perfectionne par la suite en parallèle à Berlin auprès de Troels Svane et à Paris avec Jérôme Pernoo.

Lauréat de nombreux prix internationaux, il est très vite l’invité de festivals en Europe et en Asie tel que les Moments Musicaux de la Baule, le festival de Radio France, le festival du Printemps des Arts de Monte-Carlo, le festival de Pâques de Deauville, le festival Seiji Ozawa à Matsumoto, le festival de la Roque d’Anthéron, le festival des Arcs ainsi que les Folles journées de Nantes et de Tokyo.

Durant ses dernières années au conservatoire, il fait ses débuts en tant que soliste notamment à la Philharmonie de Paris et au Seoul Art Center.

Il se produit depuis sur les grandes scènes internationales, au Victoria Hall de Genève, au théâtre des Champs Elysées, à la fondation Louis Vuitton, à la Philharmonie de Berlin, ou encore au Seiji Ozawa Hall de Tanglewood aux États Unis.

Parmi ces récentes représentations figure le Double Concerto de Brahms sous la baguette du chef Christoph Eschenbach, avec la violoniste Suyoen Kim et le KBS Symphony Orchestra à Séoul.

En 2019, Bumjun intègre la célèbre Académie Karajan de l’Orchestre Philharmonique de Berlin, où il aura le privilège de partager la scène avec les plus grands chefs d’orchestre de notre époque.

Passionné par la musique de chambre, Bumjun a toujours mener une vie active de chambriste. Membre senior de l’Académie Internationale Seiji Ozawa en Suisse, il fonde en 2018 le Trio Arnold qui est en résidence à la fondation Singer-Polignac à Paris.

En 2020, le trio enregistre avec le label Mirare les trios Opus 9 de Beethoven. Ce disque sera récompensé par un Diapason d’Or, et d’un Trophée Radio Classique.

Bumjun est lauréat des fondations Adami, Safran, Or du Rhin et de la Banque Populaire, et joue actuellement un magnifique violoncelle français datant de 1916 signé Sébastien-Auguste Deroux.

Mar
18
sam
2023
Récital de la pianiste Ida PELLICCIOLI au cinéma LUX @ Cinéma LUX
Mar 18 @ 15 h 30 min – 17 h 30 min

Programme :

« Debussy et influences »,

Rameau – Suite en la mineur des Nouvelles Suites pour Clavecin

Debussy – Hommage à Rameau (Images, Livre I)

I. Allemande II. Courante III. Sarabande IV. Les trois mains V. Fanfarinette VI. La triomphante VII. Gavotte et 6 Double

entracte

Albeniz – Suite Antigua n°3 (Menuet et Gavotte)

– La Vega – Suite n°1 de l’Alhambra

Debussy – La Puerta del Vino (Préludes, Livre II)

– Soirée à Grenade (Estampes)

– Masques

Albeniz – Asturias – Leyenda or Prelude, from Cantos de España, op.232

Crédit photo : Simon Petit

Ida Pelliccioli est née à Bergamo (Italie). Elle débute ses études musicales au Conservatoire National de Région de Nice. Elle participe à de nombreuses manifestations et master-classes, notamment avec Jean-Claude Pennetier, Gerard Wyss et Stephen Gutman. Elle poursuit ensuite son cursus à l’Ecole Normale de Musique de Paris – Alfred Cortot, dans la classe de Serguei Markarov, artiste pour la paix de l’Unesco. Elle y obtient les diplômes d’enseignement et d’exécution. Au cours de sa scolarité, elle a bénéficié de diverses bourses de la Fondation Zygmunt Zaleski ainsi que de la Fondation Albert Roussel.

Elle bénéficie des conseils de Norma Fisher, qui enseigne au Royal College of Music à Londres et elle est l’une des rares à avoir reçu les conseils du pianiste cubain Jorge Luis Prats.

Elle décide de rester à l’écart des grands concours internationaux, et avant de se consacrer définitivement à sa carrière de soliste, obtient brillamment à l’âge de 21 ans un double master en Littérature italienne et en Histoire grecque antique à la Sorbonne-Paris IV après deux années de classe préparatoire littéraire au Lycée Louis-Le-Grand.

Ida s’est produite à travers toute l’Europe et au Canada. Durant la Saison 2021/22, elle a fait ses débuts en Serbie, en Irlande, au Luxembourg et en Roumanie. Elle débutera en Suisse en 2023 et à Malte en 2024.

En février 2018, elle s’est produite en récital à Milan dans un concert parrainé par Yamaha Italy.

Ida s’intéresse de près à la création contemporaine et collabore avec différents compositeurs. Durant la Saison 2022/23, elle créera des œuvres du compositeur français Jean-Luc Gillet et de l’italien Raffaele Bellafronte.

Ida est aussi apparue à l’écran, dans le rôle du pianiste dans la série TV américaine « Find me in Paris » (Saisons 1 et 2 – 2017/2018) et la série française « Munch » (2018).

Elle a été choisie pour doubler la comédienne Inès Melab qui joue un rôle de pianiste dans le court métrage « Quand on ne sait pas voler » de Thomas Keumurian et produit par FILMO – tournage en Avril 2019.

Depuis l’automne 2022, elle se produit dans un programme de quintettes avec quatuor à cordes.

Depuis Septembre 2021, Ida enseigne aussi en tant que professeur au Conservatoire du 8ème arrondissement à Paris. En 2022/23 elle a une classe de 36 élèves.