Agenda

Mai
19
dim
2019
Suites pour violoncelle de BACH par Nicolas HARTMANN @ Pôle d'Animation Culturelle
Mai 19 @ 17 h 00 min – 18 h 30 min

Programme :

Suite N°3 en Ut majeur

Intermède

Suite N°5 en Ut mineur

Nicolas Hartmann étudie le violoncelle auprès de André Navarra et de Philippe Müller au CNSM de Paris où il obtient en 1981 un premier prix de violoncelle et de musique de chambre. Il se perfectionne ensuite au conservatoire de Genève dans la classe de Guy Fallot et obtient un prix de virtuosité en 1983. Il suit des master class auprès de Pierre Fournier, de János Starker et de Boris Pergamenschikow. En 1986, il est lauréat du concours international Maria Canals à Barcelone.
Il devient successivement violoncelle solo du Musikkollegium Winterthur (de 1987 à 1988), de l’Orchestre des Pays de Savoie (1989 à 1992), de l’Orchestre de chambre de Genève (1989 à 1991) et depuis 1992, il occupe le poste de violoncelle solo de l’Orchestre National de Lyon. Il a joué en tant que soliste sous les baguettes d’Emmanuel Krivine, David Robertson, Tibor Varga, Franz Welser-Möst… Passionné de musique de chambre, il a eu pour partenaire Emmanuel Ax, Eric le Sage, Emmanuel Pahud, Renaud Capuçon, Boris Garlitsky, le quatuor Debussy… Il participe régulièrement au festival de Bombay et donne chaque année depuis 2003 des cours à Yokohama dans le cadre des Music Master Classes in Japan, dirigées par Alan Gilbert et Jennifer Gilbert. Attiré par le répertoire sur instruments d’époque, il a collaboré avec Christophe Coin, Marcel Ponseele, Jan de Winne et participe depuis 2004 en tant que violoncelle solo aux concerts de la Chambre Philharmonique avec Emmanuel Krivine. Il a enseigné aux stages des Arcs (1996 à 2000), de Gargilesse (2000 à 2005) et a été professeur assistant au CNSM de Lyon de 1995 à 2000. Depuis 2001, il encadre le pupitre de violoncelle à l’Orchestre Français de Jeunes.

Juin
9
dim
2019
Duo de guitares Pablo LENTINI RIVA et Pierre PRADIER @ Pôle d'Animation Culturelle
Juin 9 @ 17 h 00 min – 18 h 45 min

Le Avventure di Amore

Pablo Lentini Riva et Pierre Pradier, guitares

Deux virtuoses de la guitare espagnole pour vous faire voyager de l’Italie au Brésil en passant par Cuba.

Programme :

Jorge Cardoso 1949 Milonga

Leo Brouwer 1939 Micropiezas

Enrique Granados 1867-1916 Valses poéticos

Antoine de Lhoyer 1768-1852 Romance

Johann Kaspar Mertz 1806-1856 Élégie

Entracte

Astor Piazzolla 1921-1992 Tango

Sergio Assad 1952 Farewell

Mauro Giuliani 1781-1829 Aventure di amore

Emilia Giuliani-Guglielmi 1813-1850 Variations sur un thème de Mercadante Op. 9

 

Pablo Lentini Riva, d’origine italienne, est musicien et écrivain. Il vit à Paris depuis 2003.

Professeur de guitare classique et concertiste, il a reçu, dès le débuts de sa carrière, des prix en tant que soliste et en musique de chambre.

Après des études de musique effectuées au conservatoire Giuseppe Verdi de Milan, il a suivi les cours de perfectionnement de David Russel, Oscar Ghiglia, Stefano Grondona et Betho Davezac et il a donné des nombreux concerts aux quatre coins de l’Europe et au Japon.

Passionné de musique baroque, il n’en est pas moins un interprète raffiné de musique romantique et impressionniste. Il a enregistré plusieurs CD pour la maison de disques italienne OnClassical.

Actuellement, il est professeur (PEA avec CA) de guitare classique auprès du conservatoire municipal Frédéric Chopin de Paris et au CRD Marcel Dupré de Meudon.

Ecrivain, il a publié avec la maison d’édition italienne Ellin Selae des romans et des recueils de nouvelles autour de la musique. En 2018 son recueil de nouvelles « Les derniers jours d’Orpheé » à été traduit en français et poublié aux éditions Qupé.

Pierre Pradier, 22 ans. Guitariste, concertiste, étudiant au Conservatoire national supérieur.

L’apothicaire et sa guitare.

Pierre tente d’abandonner la guitare l’année de sa majorité pour se consacrer à des études de pharmacie. Il revient rapidement sur ses pas et entame alors une série de nombreux concerts dans les galeries et salons parisiens en duo avec Pablo Lentini Riva, puis, plus tard, seul. Il rencontre Mariapina Roberti et Kirjuhel dont les cheminements artistiques aux voix multiples l’inspirent et le confortent dans son entreprise.

Le duo S4nta M4ria, créé en 2016 avec Raphaël Sabbah, explore de nouveaux territoires sonores en mêlant la guitare de Torres et la musique électronique.

La guitare qu’il écrit et qu’il joue fuit les normes d’interprétation établies. Elle incarne la volonté de créer et de jouer avec le cœur, avec le corps, avec les mains, les doigts et les ongles, de la belle musique.

 

 

 

 

 

Juin
30
dim
2019
Quatuor « Nuits de Moscou » Musique romantique russe @ Pôle d'Animation Culturelle
Juin 30 @ 20 h 30 min – 22 h 15 min


Programme
1ère partie
Piece/ musiciens
P. Tchaikovsky « Les saisons »
1. « Février »                                                                                Ensemble
2. “Mai”                                                                                      Accordéon
3. “Août”                                                                                    Ensemble
4. “Octobre”                                                                              Contrebasse
5. Alexander Dargomyzhsky  « Je t’aime encore »                   Chant
6. G.Sviridov “Troika” Extrait de illustration musicale du conte de Pouchkine « La tempête de neige »                                                                   Ensemble
7. A. Borodin. “Envole-toi sur les ailes du vent » (extrait de l’opéra « Le Prince Igor)                                                                                                          Chant
8. P.Tchaikovsky. “ danse russe”                                             Saxophone
9. “La danse des cygnes “                                                         Ensemble
10 “La valse des fleurs extrait du ballet ”Casse-Noisette »      Ensemble

2ème partie

M. Musorgsky. Suite « Tableaux d’une exposition »
1 Promenade                                                                             Ensemble
2. Old lock                                                                                  Saxophone
3. Cattle                                                                                     Contrebasse
4. “. Baba-Yaga “La cabane sur des pattes de poule »             Ensemble
Mikhail  Glinka “L’alouette”                                                    Chant
6.Evgeniy  Podgaits “Prière à la lune”                                     Ensemble
7. P.Tchaikovsky Dance de la Fée Dragée extrait du ballet “Casse-Noisette” Ensemble
8. M. Mussorgsky     «Dispersé, effacé»                           Saxophone et contrebasse
9. N.Rimsky-Korsakov. “Le vol du bourdon”                           Ensemble

Le quatuor « Nuits de Moscou » est constitué de quatre jeunes musiciennes :
chant
Burlutskaya Olga. Née le 17/01/1992 dans le village de Beloozersk, district de Voskresensky, région de Moscou (Russie).
Diplômée de l’Académie de musique russe Gnesins en 2018.

– Participant du spectacle « STS illumine la superstar »
Lauréate du 1er degré du Forum international « Enfants surdoués »
Médaille d’argent des «Jeux internationaux de Delphes»
– Lauréate du prix du président de la Russie
– Nommée « Voix de diamant 2014 » de l’avis de la société yakoute « Apple Diamond »
-Polufinist show « Artist » sur la chaîne de télévision RUSSIA1
– Lauréate du premier diplôme du concours « Chant militaire » parmi les étudiants des universités de musique de la Fédération de Russie

Lyuba Dmitrieva (accordéon) est née le 7 juillet 1994 à Veliky Novgorod, en Russie.
En 2018, elle a obtenu son diplôme avec les honneurs de l’Académie russe de musique Gnessin dans le genre des Artistes du peuple de Russie, auprès du professeur Friedrich Lips.

Lyuba Dmitrieva est lauréate de nombreux concours prestigieux. En 2007, elle a été incluse dans l’Encyclopédie des enfants surdoués – L’avenir de la Russie (page 266).

En 2010 et 2011, elle a remporté le premier prix au Concours international d’interprètes sur instruments folkloriques A.L. Repnikova, à Petrozavodsk, en Russie.
En 2010, elle a remporté le premier prix du concours «Festival de bateaux dorés» de la créativité des enfants et des jeunes Open All Russia.
Elle a remporté le grand prix au festival «All-Russian Open» de «Festival de bateaux dorés» en 2012 et 2013.
Elle a remporté le grand prix au concours russe d’interprètes sur instruments folkloriques « Gems of Russia » en 2012 et 2013 à Ivanovo.
En 2014, elle a remporté le premier prix du concours international d’ensembles de musique folklorique « La fascination des cordes chantantes » à Petrozavodsk.
En mai 2014, elle a remporté la médaille de bronze aux XIIIes Jeux Delphiques de la Russie à Volgograd, ainsi qu’un diplôme spécial pour une personnalité brillante.
En plus de participer aux compétitions, Lyuba a un programme de concerts très riche. Elle se produit en tant que soliste et avec le groupe Klava, membre des artistes populaires de Russie dirigée par l’acteur Anatoly Zhuravlev. Elle est également soliste du trio instrumental.

Elena Rigun (contrebasse) est née le 20 novembre 1984 à Kaliningrad en Russie. Elle a obtenu son diplôme d’école de musique au violoncelle puis a choisi la contrebasse au Conservatoire d’État Tchaïkovski de Moscou, où elle a étudié auprès du professeur E.A. Kolosov.

Elle a joué avec l’orchestre symphonique régional de Kaliningrad dans des ensembles de genres et d’époques variés, notamment baroque, classique, jazz et folk. Elle a participé au quintette de basses connu sous le nom de Bass Divas, qui est devenu célèbre pour ses représentations au théâtre Bolchoï dans la salle de concert Tchaïkovski. Elle a également participé à un projet télévisé sur la chaîne fédérale de l’émission « Winner ».

En 2017, dans le cadre du Orchestre Mondial des Jeunes, Mme Rigun s’est produite dans la ville de Sochi.
À l’été 2018, elle a participé en tant que soliste à l’ensemble de la production et à la création de l’opéra Crime et Châtiment, qui s’est déroulé à Perm dans le cadre du festival annuel Dygilevsky.
En 2018, Mme Rigun a remporté le troisième prix du concours international d’interprètes de l’Académie de musique russe Gnessin.
Elena Rigun est actuellement sous contrat avec l’Orchestre Symphonique de Concert du Conservatoire de Moscou sous la direction de A. Levin. Elle joue également dans l’ensemble Klava pour une pièce d’Anatoly Zhuravlev et collabore également avec le théâtre pour chats Y. Kuklachev, où elle joue dans le quintette pour la pièce « Fluffy Rhapsody ».

Biographie Lebedev Catherine.
Elle est née en 1994 à Irkoutsk (Russie). En 2003, elle a commencé à étudier le piano, en 2007 – le saxophone. En 2014, elle est diplômée du Collège de Musique « Rimsky-Korsakov » de Krasnodar .
À partir de 2016, elle est élève du 4ème cours de l’ACADÉMIE DE MUSIQUE RUSSE GNESIN, dans la classe du professeur M.Shaposhnikova.
Catherine participe activement à des concerts, des classes de maître, des réunions créatives, des conférences, parmi lesquelles:
Le concert de dédicace du festival I.Pushechnikov – « Journées du saxophone à Moscou 2018 avec Margarita Shaposhnikova » (14/02/2018);
«Défilé des orchestres» concert de l’orchestre de cuivres Gnesins RAM (23.03.2018);
IVe festival russe « Vivat, étudiant! » (14/04/2018);
Ele a pris part aux XVIes Jeux Delphiques de la Jeunesse de Russie (avril 2017);
Ekaterina est lauréate de nombreuses compétitions internationales, régionales et russes: lauréate du «XVIe concours sud-Russie d’interprètes sur instruments à vent et à percussion» (Rostov-on-Don, 2014), «X Open All- Concours russe de jeunes interprètes sur instruments à vent et à percussion. Yu.A.Bolshiyanova « (Krasnodar, 2013), lauréate du concours de 1er degré » Musique. Ouverture. Talent « (Janvier 2018, Suzdal), lauréat du IIIe degré du IIIe concours général interprètes sur des instruments à vent. A.G. Nikitanov (Avril 2018).
Vaste expérience dans les orchestres et divers ensembles (de 2013 à 2017, orchestre de jazz-pop exemplaire « New Wave » (Krasnodar), quatuors de saxophones (Moscou).

Juil
7
dim
2019
Quatuor « Nuits de Moscou » Romances russes modernes @ Pôle d'Animation Culturelle
Juil 7 @ 20 h 30 min – 22 h 15 min

Romances russes modernes

1ère partie

Pièce /musiciens/

  1. A. Khachaturian. Valse extraite de la musique du drame de M. Lermontov “Masquerade”                                                                ensemble
  2. Nicolay Tropichev “Danses sur rails”                             ensemble
  3. 2. S. Rakhmaninov.    Romance “C’est bon ici”           vocal
    A. Schnittke.           Suite dans le style ancien :
    4.                              Menuet                                         saxophone
    E.Tabakov.          Motifs                                             contrebasse
    6 A. Alyabyev.       Romance “Le mendiant”                vocal
    8. Evgeny Derbenko « Le cocher »                                ensemble
    9. A. Khachaturian. Danse  du sabre                          ensemble

2ème partie

G.Gladkov
1.        Chant des musiciens de la ville de Brême :(Il n’y a rien de mieux au monde)                                                                                                     ensemble
2.         “Un rayon de soleil doré …”                                     vocal
3. V.Vlasov.             “Des pas”                                            ensemble
4. V. Basner.           Romance “Grappes d’acacia blanc parfumées” vocal
5.Ivan Panitsky.   “Kalinushka”   Variations sur un  thème folklorique russe  accordéon
6. E. Doga. Valse du film “Ma tendre et douce bête”          ensemble

  1. N.Zubov. Romance “Ne pars pas …”                         vocal
    8. V.Vlasov.             “Basso Ostinato”                        accordéon
  2. Romance “Les yeux noirs”                                         vocal

Le quatuor « Nuits de Moscou » est constitué de quatre jeunes musiciennes :
chant
Burlutskaya Olga. Née le 17/01/1992 dans le village de Beloozersk, district de Voskresensky, région de Moscou (Russie).
Diplômée de l’Académie de musique russe Gnesins en 2018.

– Participant du spectacle « STS illumine la superstar »
Lauréate du 1er degré du Forum international « Enfants surdoués »
Médaille d’argent des «Jeux internationaux de Delphes»
– Lauréate du prix du président de la Russie
-Le nom « Diamond Voice 2014 » de l’avis de la société yakoute « Apple Diamond »
-Polufinist show « Artist » sur la chaîne de télévision RUSSIA1
– Lauréate du premier diplôme du concours « Chant militaire » parmi les étudiants des universités de musique de la Fédération de Russie

Lyuba Dmitrieva (accordéon) est née le 7 juillet 1994 à Veliky Novgorod, en Russie.
En 2018, elle a obtenu son diplôme avec les honneurs de l’Académie russe de musique Gnessin dans le genre des Artistes du peuple de Russie, auprès du professeur Friedrich Lips.

Mme Dmitrieva est lauréate de nombreux concours prestigieux. En 2007, elle a été incluse dans l’Encyclopédie des enfants surdoués – L’avenir de la Russie (page 266).

En 2010 et 2011, elle a remporté le premier prix au Concours international d’interprètes sur instruments folkloriques A.L. Repnikova, à Petrozavodsk, en Russie.
En 2010, elle a remporté le premier prix du concours «Festival de bateaux dorés» de la créativité des enfants et des jeunes Open All Russia.
Elle a remporté le grand prix au festival «All-Russian Open» de «Golden Boat» en 2012 et 2013.
Elle a remporté le grand prix au concours russe d’interprètes sur instruments folkloriques « Gems of Russia » en 2012 et 2013 à Ivanovo.
En 2014, elle a remporté le premier prix du concours international d’ensembles de musique folklorique « La fascination des cordes chantantes » à Petrozavodsk.
En mai 2014, elle a remporté la médaille de bronze aux XIIIes Jeux Delphiques de la Russie à Volgograd, ainsi qu’un diplôme spécial pour une personnalité brillante.
En plus de participer aux compétitions, Lyuba a un programme de concerts très riche. Elle se produit en tant que soliste et avec le groupe Klava sous la direction des artistes populaires de Russie dirigée par l’acteur Anatoly Zhuravlev. Elle est également soliste du trio instrumental.

Elena Rigun (contrebasse) est née le 20 novembre 1984 à Kaliningrad en Russie. Elle a obtenu son diplôme d’école de musique au violoncelle puis a choisi la contrebasse au Conservatoire d’État Tchaïkovski de Moscou, où elle a étudié auprès du professeur E.A. Kolosov.

Elle a joué avec l’orchestre symphonique régional de Kaliningrad dans des ensembles de genres et d’époques variés, notamment baroque, classique, jazz et folk. Elle a participé au quintette de basses connu sous le nom de Bass Divas, qui est devenu célèbre pour ses représentations au théâtre Bolchoï dans la salle de concert Tchaïkovski. Elle a également participé à un projet télévisé sur la chaîne fédérale de l’émission « Winner ».

En 2017, dans le cadre du Orchestre Mondial des Jeunes, Mme Rigun s’est produite dans la ville de Sochi.
À l’été 2018, elle a participé en tant que soliste à l’ensemble de la production et à la création de l’opéra Crime and Châtiment, qui s’est déroulé à Perm dans le cadre du festival annuel Dygilevsky.
En 2018, Mme Rigun a remporté le troisième prix du concours international d’interprètes de l’Académie de musique russe Gnessin.
Elena Rigun est actuellement sous contrat avec l’Orchestre Symphonique de Concert du Conservatoire de Moscou sous la direction de A. Levin. Elle joue également dans l’ensemble Klava pour une pièce d’Anatoly Zhuravlev et collabore également avec le théâtre pour chats Y. Kuklachev, où elle joue dans le quintette pour la pièce « Fluffy Rhapsody ».

Lebedev Catherine saxophone.
Elle est née en 1994 à Irkoutsk (Russie). En 2003, elle a commencé à étudier le piano, en 2007 – le saxophone. En 2014, elle est diplômée du Collège de Musique « Rimsky-Korsakov » de Krasnodar .
À partir de 2016, elle est élève du 4ème cours de l’ACADÉMIE DE MUSIQUE RUSSE GNESIN, dans la classe du professeur M.Shaposhnikova.
Catherine participe activement à des concerts, des classes de maître, des réunions créatives, des conférences, parmi lesquelles:
Le concert de dédicace du festival I.Pushechnikov – « Journées du saxophone à Moscou 2018 avec Margarita Shaposhnikova » (14/02/2018);
«Défilé des orchestres» concert de l’orchestre de cuivres Gnesins RAM (23.03.2018);
IVe festival russe « Vivat, étudiant! » (14/04/2018);
A pris part aux XVIes Jeux Delphiques de la Jeunesse de Russie (avril 2017);
Ekaterina est lauréate de nombreuses compétitions internationales, régionales et russes: lauréate du «XVIe concours sud-russie d’interprètes sur instruments à vent et à percussion» (Rostov-on-Don, 2014), «X Open All- Concours russe de jeunes interprètes sur instruments à vent et à percussion. Yu.A.Bolshiyanova « (Krasnodar, 2013), lauréate du concours de 1er degré » Musique. Ouverture. Talent « (Janvier 2018, Suzdal), lauréat du IIIe degré du IIIe concours général interprètes sur des instruments à vent. A.G. Nikitanov (Avril 2018).
Vaste expérience dans les orchestres et divers ensembles (de 2013 à 2017, orchestre de jazz-pop exemplaire « New Wave » (Krasnodar), quatuors de saxophones (Moscou).

Juil
26
ven
2019
AVA CORSICA en concert @ Pôle d'Animation Culturelle
Juil 26 @ 21 h 00 min – 22 h 45 min

Avà polyphonies Corses

Un soir de 2002 autour d’une table ils ont noué leur amitié, ils ont lié leurs voix, qui s’entremêlent pour chanter la vie avant, après, maintenant : Avà était né.

Doit-on encore présenter ces chanteurs et musiciens ?

Complices aussi dans la vie, ils occupent la scène insulaire depuis plus de vingt ans pour certains d’entre eux.

C’est certainement ce qui fait que l’on ressent, lors de leurs concerts, une maîtrise parfaite des nuances et des harmonies.

L’équilibre est savamment orchestré entre polyphonies anciennes, créations du groupe et reprises de vieux chants restés dans la mémoire collective.

L’âme Corse chevillée au cœur et au corps, l’espace d’un concert fait d’émotions et de passion ils nous transportent dans les racines de l’identité Corse, l’histoire d’un peuple, d’une terre !

Histoire qui reste la même quand on parle d’amour, de mort ou de ferveur religieuse. Avà chante cela, Avà chante la vie.

Avà c’est la musique traditionnelle servie par des instruments dont la diversité des emprunts respecte cependant l’esprit des origines.

S’y mêlent guitares, saz, violon, charangos, les flûtes, la cetera, le cajon ou bien la contrebasse complice d’un étonnant hang drum.

Tout au long du récital le groupe Avà nous apporte le témoignage d’hommes pour qui l’humain est au centre de leur aventure musicale.

Assister à un concert d’Avà est plus qu’un plaisir, c’est un bonheur particulier…un peu comme si la Corse était là, devant nous : embarquement immédiat !

Sep
15
dim
2019
Récital du pianiste anglais Martin COUSIN @ Pôle d'Animation Culturelle
Sep 15 @ 17 h 00 min – 19 h 00 min

Programme:

Rachmaninov  – Variations sur un thème de Chopin Op.22 (22 mins)

Prokofiev – Sonate no.7 Op. 83 (18 mins)

Interval

Liadov – Variations sur un thème polonais Op.51 (12 mins)

Liszt – Sonate S.178 (34 mins)

Considéré comme l’un des pianistes les plus remarquables de sa génération, Martin Cousin a gagné le premier prix du Concours International Ettore POZZOLI (Sorregno, Italie 2005) et la médaille d’or au concours de musique de la Royal Overseas League à Londres en 2003.

Depuis ses études au Royal College of Music à Londres et son début en solo à la Purcell Room en 1998, Martin Cousin joue régulièrement dans les principales salles de concertde Grande Bretagne. Il a donné des récitals en soliste  au Wigmore Hall en 2001, 2005 et 2011, et il a joué comme soliste avec les orchestre du London Philharmonic, de Halle, du Royal Philharmonic, Philharmonia et du BBC Concert Orchestra.

A l’étranger il a fait des tournées en Nouvelle-Zélande, en Italie et aux Etats-Unis et il a donné des concerts à Stockholm, à Bruxelles, à Toronto, à Berna et à La Haye.

En 2006 a paru chez SOMM son premier CD, la sonate no. 1 et Morceaux de Salon de Rachmaninoff, choisi comme CD classique de la semaine par le Daily Telegraph. Selon le critique du journal américain Fanfare, ‘C’est l’interprétation de la première sonate que j’ai toujours entendue dans ma tête mais n’ai jamais espéré entendre par mes oreilles.’ Son deuxième CD chez SOMM, des sonates pour piano de Glazunov, paru en 2010, a reçu également des applaudissements, et son CD le plus récent, des Etudes-Tableaux de Rachmaninoff, paru en 2014, a été décrit par le journal The Observer comme un enregistrement exceptionnel et accordé cinq étoiles. Selon la revue Classical Source, c’est ‘un des meilleurs disques de piano solo depuis très longtemps’ et selon Fanfare Magazine ‘Cousin prend sa place parmi les interprètes de Rachmaninoff les plus distingués de notre époque.’

Martin Cousin est aussi membre de l’Aquinas Piano Trio, et en jouant de la musique de chambre il a voyagé à des destinations diverses comme Prague, Tokyo, Indonésie, Thaïlande, Zimbabwe et Barbados.

Dans le film `Shine’, primé d’oscar, ce sont ses mains qui ont joué le troisième concerto pour piano de Rachmaninoff.

Depuis plus de vingt ans Martin Cousin enseigne le piano au London Oratory School, Cardinal Vaughan Memorial School et Trinity School et il donne des leçons de musique de chambre au Royal College of Music. Il a donné des cours de maître en Thaïlande, Indonésie et en Norvège. Recherché comme juge, il a été membre du jury pour le Concours de Musique de la Royal Over-Seas League et pour le Prix Chappell au Royal College of Music.

 

 

Sep
29
dim
2019
Concert de l’Union Musicale de Bergerac au théâtre de verdure de Paleyrac @ Théâtre de verdure
Sep 29 @ 17 h 00 min – 18 h 45 min

Programme :

Winds on fire  / Bert Appermon

Casta diva ( Norma) / V.Bellini arr. W.Hautvast

Les Demoiselles de Rochefort  / M.Legrand  arr. J;Brouquières

Johnny Halliday – principaux thèmes pour Orchestre d’Harmonie  arr. J;Naulay

Aznavour Medley ( « les plaisirs démodés », « La Bohème », ..) arr.R.Fienga

Starmania M.Berger  arr.J.Naulay

Signé Gainsbourg arr; P.Poutoire  ( Poupée de cire, Elisa, Couleur café,harley Davidson .)

The Blues Brothers revue  -Medley arr.J.Bocook

À propos de l’UMB

Association regroupant des musiciens souhaitant jouer ensemble. De tous âges, ils forment un groupe très soudé. Ils pratiquent leur art avec des instruments à vent, bois et cuivres, rythmé par des percussions. Le programme est très éclectique et s’adapte au choix des musiciens et au goût de nos fervents spectateurs.

L’Union Musicale Bergeracoise à été créée en mars 2003. De 18 musiciens à l’origine nous atteignons les 45 en 2012En 2019, nous comptons 70 musiciens

Un contrat de partenariat est signé chaque année entre la Ville de Bergerac et l’UMB. En échange de la participation, à toutes les manifestations officielles, au Concert du Nouvel An et la Fête de la Musique, l’orchestre est hébergé Salle Baricotte à Bergerac (salle de répétition) et reçoit une aide financière sous forme de subvention.

Pendant 9 années, Francis Célerier en a assuré la direction Artistique. En mars 2012, il a été remplacé par Jean-Jack Chaumont. Depuis octobre 2012 Aurélien Cescousse avec l’aide de Luc Dumaine dirige notre orchestre.

Oct
5
sam
2019
Quatuor à cordes BELLEFEUILLE @ Pôle d'Animation Culturelle Avenue d'Aquitaine
Oct 5 @ 17 h 00 min – 18 h 30 min

Sophie Guille des Buttes et David Forest violons,

Hervé Blandinières alto,

Enguerrand Bontoux violoncelle

Programme :

Mozart quatuor « La chasse » KV 458

Mendelssohn quatuor op.44 n°1

Quatuor de Ravel

En 2015, quatre jeunes musiciens du Conservatoire Régional de Boulogne-Billancourt –
situé au 22 rue de la Bellefeuille – fondent le quatuor Bellefeuille, en hommage à leur lieu de rencontre. Ils entrent dans la classe de musique de chambre d’Aline Bartissol et obtiennent en 2016 le DEM (fin d’études) de quatuor à cordes avec les félicitations du jury. Ils trouvent dans cette formation l’équilibre idéal entre expression personnelle et force du groupe.
Le quatuor se sépare en 2017 pour cause d’éloignement géographique : deux membres
sont admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris tandis que les deux autres sont admis à celui de Lyon.
Après quelques péripéties, le quatuor se réunit à nouveau au stage de Flaine 2018 et décide de poursuivre l’aventure. L’ensemble se perfectionne auprès de Yovan Markovitch, Jean Sulem et Xavier Gagnepain puis intègre la classe de Luc-Marie Aguera au Conservatoire Régional de Paris.
Depuis, le Quatuor Bellefeuille se produit régulièrement sur les scènes nationales. À
Clamart, il joue des extraits d’Ainsi la Nuit lors d’un hommage à Henri Dutilleux. Au
Conservatoire Régional de Boulogne-Billancourt, il interprète le “Lever de Soleil” de Haydn.
Il est invité à jouer le deuxième quatuor de Borodine au Festival Musique à Flaine et le
quatuor Op.18 n°4 au Festival Beethoven du Conservatoire Régional de Paris. La
Philharmonie de Paris les accueille pour jouer “La Chasse” de Mozart en prélude aux
concerts de l’Orchestre de Paris.
Le groupe enrichit et diversifie son répertoire en interprétant Bartok, Schumann et Ravel.
En 2019, le quatuor Bellefeuille rejoint Le Dimore del Quartetto.
Sophie Guille des Buttes joue un violon de Jean-Baptiste Vuillaume (Paris, 1845). David
Forest joue un violon de Nicolas-Auguste Mougenot (Mirecourt). Hervé Blandinières joue un alto de Jean-Louis Prochasson (Tours, 2016). Enguerrand Bontoux joue un violoncelle des
frères Fiscer (Milan, 1780).

Sophie Guille des Buttes

Sophie Guille des Buttes choisit le violon à l’âge de 7 ans. À 12 ans elle entre au CRR de Boulogne-Billancourt dans la classe de Christophe Poiget, rue de la Bellefeuille.
Durant cette période, elle prend goût à la musique de chambre et fonde en 2015, avec trois de ses camarades, le quatuor Bellefeuille, en hommage à leur lieu de rencontre. Ils obtiennent dans la foulée le DEM de quatuor à cordes. L’ensemble bénéficie ensuite des conseils de Yovan Markovitch, Jean Sulem et Xavier Gagnepain. Il intègre en 2018 la classe de Luc-Marie Aguera au CRR de Paris. Le groupe aborde un répertoire varié allant de Haydn à Dutilleux en passant par Schumann, Bartók et bien d’autres!
En parallèle, Sophie a l’occasion d’interpréter avec l’orchestre du conservatoire des oeuvres phares du répertoire : les symphonies de Beethoven, la symphonie Fantastique de Berlioz, la symphonie Pathétique de Tchaïkovski, la Mer de Debussy, le Sacre du Printemps de Stravinsky, … Elle y acquiert une expérience de chef de pupitre et de violon solo. Elle a l’occasion de jouer sous la direction de grands chefs tels que David Zinman, Douglas Boyd, Ariane Matiakh, David Molard, Quentin Hindley, Thomas Hengelbrock, Bertrand de Billy,…
Elle participe également en 2015 à l’Orchestre Français des Jeunes et en 2016 à l’Orchestre des Jeunes d’Ile-de-France.
Admise en 2016 à l’unanimité au CNSMD de Paris dans la classe de Roland Daugareil, Sophie a également suivi les cours de Suzanne Gessner, Lucie Robert et Alexis Galpérine.

David Forest

Après avoir obtenu son DEM au conservatoire d’Évry dans les classes d’Ariane Granjon puis de Dorothée Nodet-Langlois, David Forest poursuit ses études auprès de Nathalie Chabot, au Pôle Supérieur de Paris Boulogne-Billancourt. Dans le cadre d’académies d’été, il travaille avec Maryvonne Le Dizès, Christian Altenburger ou encore Stephan Picard. David suit également les master classes de Svetlin Roussev, Yovan Markovitch et de Jean-Marc Philips. Au cours de sessions d’orchestre, il joue sous la direction de grands chefs, tels que Daniele Gatti, Mathias Pinscher, Nicolas Brochot et Xavier Gagnepain.
David Forest étudie actuellement le violon au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jean-Marc Philips. Il est également l’élève de Luc-Marie Aguera au sein de son quatuor à cordes en cycle concertiste au conservatoire à rayonnement régional de Paris.

Hervé Blandinières
Issu d’une famille de musiciens, Hervé Blandinières se tourne naturellement vers l’alto à l’âge de sept ans. Sa première professeure, Valérie Girbal, lui apprend le plaisir de partager sa musique, à travers différents ateliers de musique d’ensemble.
Son goût pour la musique de chambre l’amène à pratiquer de nombreuses formations avec une prédilection particulière pour le quatuor à cordes.
Hervé participe en 2013 à l’Orchestre français des jeunes où il découvre la puissance de l’orchestre symphonique. Il cultive cette passion aujourd’hui en travaillant avec l’Orchestre Les Siècles et l’Orchestre de l’Opéra de Paris. Ouvert à de nouvelles expériences, il participe en tant qu’alto solo à la création de l’Orchestre des jeunes d’île de France.
En 2016, il est admis à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jean Sulem qui l’oriente dans ses recherches stylistiques et approfondit sa connaissance du répertoire soliste.
Hervé obtient en 2018 le second prix du concours de cordes d’Épernay.

Enguerrand Bontoux
Issue d’une famille de musiciens, Enguerrand Bontoux commence le violoncelle à l’âge de 6 ans au Conservatoire de Beauvais. Il intègre le conservatoire de Boulogne Billancourt en 2009 dans la classe de Xavier Gagnepain, dans lequel il obtient son DEM en 2014. Trois ans plus tard, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Lyon (CNSM) dans la classe d’Anne Gastinel et Edouard Sapey-Triomphe. Au cours de sa formation, il participera notamment au festival SuperCello de Pékin, au festival Musique en Ré ou encore à l’Orchestre Français des Jeunes. En parallèle de ses études, Enguerrand intègre le Choeur de l’Orchestre de Paris dans lequel il chantera de 2015 à 2018, et se produira dans des salles telles que la Philharmonie de Paris et l’Auditorium de Radio France. Aujourd’hui Enguerrand poursuit ses études au sein du CNSM.

 

 

Oct
27
dim
2019
Trio baroque clavecin, violon, violoncelle @ Pôle d'Animation Culturelle
Oct 27 @ 16 h 00 min – 17 h 30 min

Florian Verhaegen violon ; Jean-Lou Loger violoncelle ; Clémence Hoyrup clavecin

:

Programme :

L’Essor de la musique instrumentale au XVIIème siècle ». Il sera composé d’oeuvres italiennes (Frescobaldi, Castello, etc…), Anglaises (Playford, Byrd, etc…) et Françaises (Louis Couperin, Lully, etc…)

Clémence Hoyrup débute l’apprentissage musical par le piano, et se dirige rapidement vers le clavecin, qu’elle découvre au hasard des circonstances : auprès de M.C. PINGET – ENM de Chambéry puis CNR de Lyon – mais aussi grâce au stage de musique ancienne de Dieppe et à son festival, qui seront l’occasion de rencontrer d’autres musiciens et de découvrir de très nombreux ensembles et répertoires.

Diplômée en 2005 du CNSMD de Lyon – classe de Françoise Lengellé et Dirk Börner -, elle poursuit ses études auprès de Gordon Murray à Vienne, tout en entamant au CNSMD de Lyon un cursus de musique de chambre dédié au répertoire classique pour violon, violoncelle et pianoforte sur instruments d’époque, soutenue dans cette démarche par l’Adami. A l’issue de la formation diplômante et toujours au CNSMD de Lyon, elle obtient le Certificat d’Aptitude et prend en 2009 les fonctions de Professeur de clavecin et coordinatrice du département de Musiques Anciennes de l’ENM de Villeurbanne.

Tout au long de ses études et en parallèle de cette activité pédagogique, Clémence a développé son réseau et son expérience de la scène, en donnant aux relations humaines et à la musique d’ensemble une place essentielle dans sa pratique.

Ses activités de concertiste, que ce soit en soliste ou en tant que continuiste, l’ont depuis menée en France et à l’étranger (Suisse, Slovénie, République Dominicaine, Espagne) que ce soit en lien avec le milieu amateur ou professionnel : accompagnements de chœurs amateurs, festivals ayant pour vocation de proposer des concerts classiques en milieu rural (répertoires allant du clavecin solo à l’orchestre Mozartien en passant par la musique de chambre), continuiste de l’ensemble La Ca’d’Oro qu’elle a co-fondé en 2001.

Depuis 2007, elle collabore régulièrement avec l’Orchestre National de Lyon dans des répertoires anciens – Bach, Haydn, Vivaldi, Carl-Philip Emmanuel Bach – ou plus récents – Strauss, Dutilleux, Schnittke – sous la baguette de chefs tels que G. Antonini, O. Dantone, M. Plasson, K.Jäarvi, etc.

En 2015, elle tient le clavecin dans la Clemenza de Tito de Mozart à l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne, dirigé par David Reiland et mis en scène par Denis Podalydès.

Jean-Lou LOGER commence ses études au CNR d’Amiens.

Il se perfectionne dans la Classe d’Isabelle Veyrier avant d’être admis en 2000 au CNSM de Lyon.

Il y obtiendra ses DNESM de violoncelle et de musique de chambre (mention Très Bien) ainsi que son diplôme de 3ème cycle de trio avec piano.

En 2005, il est admis à l’Orchestre des Pays de Savoie qu’il quittera en 2007 pour se dédier exclusivement au quatuor à cordes avec le Quatuor Léonis (3ème prix du Concours international de Genève).

Il se perfectionne alors en suivant les conseils de nombreux quatuors (Berg, Hagen, Ysaÿe, Artemis, Mosaïques, Takacs…) et se produira dans les plus grandes salles et festivals en France et à l’étranger.

Passionné par la musique sur instruments historiques, il est invité très régulièrement dans différents ensembles comme la Chambre Philharmonique d’Emmanuel Krivine, l’ensemble Matheus et Orphéo 55.

Soucieux de conserver une activité riche et variée, il travaille régulièrement avec l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lille et l’Orchestre Symphonique de Mulhouse.

En 2018, il crée en collaboration avec la comédienne Capucine Ferry un spectacle autour de la vie de Jean-Sébastien Bach et sa femme Anna Magdalena intitulé  Bach, des suites, une vie 

Florian Verhaegen
« Instrumenta »
Florian Verhaegen jongle sans les mains entre le violon baroque, l’alto baroque et la vièle médiévale.
« Maestre d’archetorum »
Philippe Wucher lui enseigne le violon à la petite cuillère. Pour l’étude du style jeune de la musique ancienne, Simon Heyerick et Odile Édouard lui apprennent comment faire chanter le boyau d’agneau même si la chapelle baroque n’est pas chauffée.
Il parfait la cuisson des saltus duriusculus et des fa superhexacordum aux côtés de Chiara Banchini, Amandine Beyer, Manfredo Kraemer, Suzanne Scholz et Sigisvald Kuijken, mais aussi sous les baguettes de Paul Agnew et Hervé Niquet.
« Gradus »
Comme tout musicien classique, Florian Verhaegen enrichit sa collection de diplômes. Il dispose
de : 2 DEM (2007), 2 Licences (Géographie & Violon baroque – 2012), 2 Masters (Musicien interprète & Pédagogie – 2014 & 2016). Ce dernier master délivre le Certificat d’Aptitude à l’enseignement de la musique, sésame pour la réussite en 2019 du concours de la fonction publique de Professeur d’Enseignement Artistique.
Sa collection le conduit à visiter les plus beaux conservatoires de musique : tout d’abord à Grenoble en formation initiale, ensuite l’École nationale de Villeurbanne et le Conservatoire supérieur de musique de Lyon pour la formation en violon hystérique historique. Au passage, il empoche une bourse ADAMI pour un projet de reconstitution d’un violon du XVIIIe siècle avec le luthier Arnaud Giral.
« Artis »
Depuis 2018, vous pouvez le retrouver tant à enseigner avec enthousiasme à l’école nationale de musique de Villeurbanne qu’à se produire avec moult ensembles que sont Le Concert de l’Hostel Dieu (Franck-Emmanuel Comte), l’Ensemble Correspondances (Sébastien Daucé), Le Caravansérail (Bertrand Cuiller), Stradivaria (Daniel Cuiller) et en musique médiévale Diabolus in Musica (Antoine Guerber) et La Note Brève (Simon Gallot). Avec passion il vit l’ensemble Matali, « bande de violons » qui sévit auprès de tous les publics pour le renouveau de la musique renaissance.
« Extra musica ! »
Il ne saurait dire s’il préfère la lutherie « sauvage » ou la menuiserie. En tout cas, il se recrée entre art du Chi et voyage itinérant.

Nov
17
dim
2019
Louisa STAPLES (lauréate du concours Long, Thibaud, Crespin 2018) violon, Katie MORGAN piano @ Pôle d'Animation Culturelle
Nov 17 @ 16 h 00 min – 18 h 00 min

Programme :

Mozart sonate pour piano et  violon K.304 en mi mineur

Poulenc- sonate pour violon et piano FP119

Entracte

Prokofiev- sonate pour violon et piano no.1 en Fa mineur op.80

Ravel- Tzigane

Saluée comme  « Une autorité passionnée, une sensibilité communicative et un son d’une luxueuse profondeur » Voici une jeune femme dont nous n’avons fini d’entendre parler »(Bachtrack 2018) .

La violoniste britannique berlinoise Louisa Staples a déjà joué dans certaines des salles de concert les plus prestigieuses au monde, notamment le Southbank Centre, le Cadogan Hall, l’Auditorium de Radio France , Salle de concert de la cité interdite et la rotonde.

Louisa a récemment remporté un prix important dans des concours comprenant le Long-Thibaud-Crespin International Competition et le Carl Flesch International Competition, où elle a reçu trois autres prix.

Parmi les moments forts récents, citons le concerto pour violon de Tchaïkovski et la Sérénade de Bernstein à St.John’s, Londres, une série de concerts en tant que soliste avec l’orchestre symphonique de Brandebourg, des invitations à des festivals comme le Menuhin Festival Gstaad, le Schiermonnikoogfestival et le Harrogate International Music Festival et à de nombreux récitals en solo à travers l’Europe.

Louisa a suivi des classes de maître avec d’éminents musiciens, dont Philippe Graffin, Zakhar Bron, Rainer Schmidt, György Pauk et Robert Levin, et s’est produite avec des orchestres comme la City of London Sinfonia, l’Orchestre symphonique de Brandebourg, l’Orchestre symphonique de Savaria, l’Orchestre international de Londres, l’Orchestre national des Pays de la Loire et l’Orchestre d’Orion.

Elle a donné de nombreuses émissions de radio en direct sur des chaînes telles que BBC Radio 3, RBB Kulturadio et France Musique.

Passionnée de musique de chambre, Louisa a récemment présenté des œuvres de chambre dans des salles telles que le Wigmore Hall de Londres, le Mendelsohn Remise et le Concertgebouw à Amsterdam. Elle est également codirectrice artistique du festival de musique de chambre Alderney, un festival annuel qui célèbre et réunit certains des jeunes musiciens les plus prometteurs du monde.

De 2008 à 2017, Louisa a étudié à la Yehudi Menuhin School, où elle a suivi les cours du professeur Natasha Boyarsky. Elle poursuit actuellement des études de licence à la Hochschule für Musik «Hanns Eisler» à Berlin, dans la classe du professeur Antje Weithaas. .

Louisa joue sur un violon de 1815 de Gofriller et un archet de D. Peccatte, gracieusement prêtés par Jane Ng et Matthew Coltman.

https://www.francemusique.fr/musique-classique/le-concours-long-thibaud-crespin-2018-violon-en-direct-66863

https://www.francemusique.fr/musique-classique/3-questions-a-louisa-staples-finaliste-du-concours-long-thibaud-crespin-66912

Katie Yao Morgan est née à Crawley de parents britanniques et chinois.

a commencé à jouer du piano à l’âge de quatre ans. En 2010, elle a remporté le prix commémoratif Sheila Mossman de l’ABRSM pour sa note élevée en 8e année

et a en outre reçu une médaille d’or en 2011.

En 2010, elle est entrée à l’école Yehudi Menuhin, où elle a étudié

régulièrement avec Marcel Baudet. En 2011, elle a remporté le deuxième prix dans la catégorie B (12-16) du Concours Pianiste du Nord, et en 2014, elle s’est jointe à l’Orchestre du CNA.

Elle a reçu la  » Mention d’honneur  » au Concours International de Piano.

à Enschede, en Hollande. En 2016, elle obtient le Diplôme de JEUNE.

ESPOIR au 10ème Concours Adilia Alieva qui s’est tenu à Annemasse, France.

Katie s’est produite au Festival de Wimbledon et à plusieurs festivals privés.

En 2013, elle a interprété le Concerto KV449 de Mozart avec l’Orchestre symphonique de Montréal, et en septembre 2014, deux représentations avec le Menuhin School Orchestra, également le Concerto pour piano no 2 de Chopin avec un ensemble de chambre. Au printemps 2015 elle a fait une tournée dans le sud-ouest de l’Angleterre, jouant dans Bridport et Dartmouth, et plus tard en Écosse, y compris à New Lanark, à Édimbourg et en Écosse à Blair Atholl.

En 2016, elle interprète le Concerto pour piano de Schumann avec l’Orchestre de chambre de Dorking et en 2017 avec l’Orchestre de chambre Mihail

Jora » di Bacau OrchestraFilarmonica à Cantu, Italie.

Elle a participé à des cours d’été à Tignes, en France et à Blonay, en Suisse avec des professeurs dont Marcel Baudet, Edith Fischer,  et Jorge Pepi-Alos. Elle a également reçu des masterclasses de Ronan O’Hora, Idil Biret, Dominique Merlet, Dmitri Alexeev et Ronald Brautigam. Elle s’est produit en duo au Wigmore Hall.

Katie est membre du’Trio Pantoum’ avec SongHa Choi (violon) et  Maxim Calver (violoncelle). Le trio a remporté le 1er prix au concours Intercollegiate Piano

Trio Society Competition qui s’est tenue au Conservatoire de Birmingham en 2018. 

En février, ils partent en tournée aux Pays-Bas, où ils se produisent dans de nombreuses salles dont Akoesticum et le Conservatoire d’Amsterdam, où il apparaît également sur la radio néerlandaise Spiegelzaal.

A partir de septembre 2018, Katie poursuit ses études musicales à l’Institut de musique de l’Université d’Ottawa, et au Conservatoire d’Amsterdam avec Frank Peters. Elle a récemment remporté le 1er prix aux  finales régionales du Concours Princesse Christina aux Pays-Bas.