Agenda

Mar
15
dim
2020
Récital du pianiste Clément LEFEBVRE, lauréat du Concours Long Thibaud Crespin 2019 @ Pôle d'Animation Culturelle
Mar 15 @ 16 h 00 min – 17 h 30 min

Programme :

RAVEL

– Pavane pour une infante défunte

– Le Tombeau de Couperin

RAMEAU

– Allemande, Les Trois Mains, Gavotte et six doubles (extraits de la Nouvelle suite en LA)

FAURÉ

– Nocturnes n.6 & 11

FRANCK

– Prélude Choral et Fugue

Clément Lefebvre
S’il existe un cercle des poètes-musiciens, le pianiste Clément Lefebvre en est le porte-flambeau de sa génération. Son premier disque « Rameau/Couperin », paru en 2018 chez Evidence Classics, le révèle comme tel au public mélomane et au sein du monde musical. Cette gravure porte dès lors sa signature artistique unique, qui lui vaut une reconnaissance immédiate et unanime: un « coup de maître » couronné d’un Diapason d’Or Découverte.
Sa personnalité authentique et son sens poétique sont également remarqués au Concours International Long-Thibaud-Crespin 2019, dont il est lauréat. Auparavant, il avait été distingué outre-manche, en remportant en 2016 le 1er Prix et le Prix du public au Concours international de piano James Mottram de Manchester. Cette double consécration arrive au fil d’un périple musical qui commence dès sa prime jeunesse
dans le nord de la France, puis à Paris tandis qu’il n’a que dix ans, avec Billy Eidi qui lui donne pour bagage tout ce qui constitue les fondements de l’art musical. Il se poursuit ensuite à Lille, où il se forme auprès de Marc Lys et de Jean-Michel Dayez, puis au conservatoire de Boulogne-Billancourt dans la classe d’Hortense
Cartier-Bresson, et enfin au CNSM de Paris : élève de Roger Muraro et d’Isabelle Dubuis, il y reçoit également les conseils de Claire Désert, d’Alain Planès, et de Pierre-Laurent Aimard. Fort d’une grande exigence artistique qu’il porte en lui, développée auprès de ces maîtres, il doit en particulier à Roger Muraro de savoir affirmer sa pensée musicale dans la rigueur, la profondeur mais aussi l’imagination expressive, que ce soit par l’attention portée à la clarté du discours musical, ou celle vouée à la création d’un univers sonore. Pierre par pierre, sa carrière artistique s’érige et prend forme solidement : la Fondation Banque Populaire, la Fondation Safran, le Mécénat Société Générale, ces prestigieuses institutions dont il devient lauréat, lui apportent leur confiance et leurs soutiens.
Les festivals et les organisateurs l’invitent : il se produit notamment à la Roque d’Anthéron, à la Folle Journée de Nantes, au Festival Chopin à Paris, aux Solistes à Bagatelle, au Nohant Piano Festival, à l’auditorium de Radio France, à l’auditorium du Louvre, à la Philharmonie de Paris. Il est présent sur les scènes étrangères: Dublin, Pékin, Bruxelles, Berlin, Amsterdam. Soliste, il a le privilège de jouer en concerto avec le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de la Garde Républicaine.
Avec le pianiste Alexandre Lory, il forme un duo attaché à explorer les plus grandes pages orchestrales via l’art de la transcription. Partenaire recherché en musique de chambre, il est invité à partager la scène avec Philippe Bernold, Anne Queffélec, Anastasia Kobekina, Olivier Patey. C’est avec le violoniste Shuichi Okada
qu’il conçoit et interprète le programme de leur disque paru en 2019 chez le label Mirare: sonates et romances entrecroisées de Robert et Clara Schumann, et de Johannes Brahms.
« Clément Lefebvre nous ouvre les portes d’un monde musical toujours renouvelé : dans Schumann, dans Couperin et Rameau de toute évidence, mais aussi dans Debussy, Ravel, Haydn, Brahms, Fauré…

Artiste inspiré, élégant et sensible, il nous en dévoile des charmes insoupçonnés. Son jeu, à l’image de son sourire et de son regard, sincère et juste, conjugue cet équilibre parfait qui touche l’esprit et le cœur, entre tendresse et volonté, rêverie et énergie. Clément Lefebvre a le verbe noble, et la poésie au bout des doigts . »

 

 

Mar
29
dim
2020
Récital de la pianiste Natasa LIPOVSEK @ Pôle d'Animation Culturelle
Mar 29 @ 17 h 00 min – 18 h 45 min

ANNULE

Programme :

1.) W.A. Mozart  : Sonata in C major, KV 330

                          – Allegro moderato

                          – Andante cantabile

                          – Allegretto

 2.) Schubert        Impromptu in A flat minor D899/0p.90 No.4

 3.) Beethoven     « Appassionata » Sonata in F minor, 0p.57

                          – Allegro assai

                          – Andante con moto

                          – Allegro ma non troppo

      *                    *            I n t e r v a l          *

 4.) Chopin        Nocturne in D flat major, 0p.27 No.2

 5.)                    Prelude in A flat major, 0p.28 No.17

 6.)                    Scherzo in B flat minor, 0p.31

 7.) Rachmaninov : « Coffin » Prelude in C sharp minor, 0p.3 No.2

 8.) Ravel      : « Ondine » from ‘Gaspard de la Nuit’

 9.) Debussy    : « Jardins sous la Pluie » from ‘Estampes’

Nataša Lipovšek, née à Londres de parents yougoslaves, a commencé ses études de piano en Slovénie, puis les a poursuivies au Royal College de Londres avec Kendall Taylor et John Barstow. Elle a remporté de nombreux prix prestigieux, notamment le Myra Hess et le Countess of Munster Awards, et a effectué une tournée dans le pays en duo violon/piano avec sa sœur Tatjana, se produisant dans de nombreuses salles londoniennes, notamment à St. John’s Smith Square, au Purcell Room et au Royal Festival Hall.

 

Nataša a été lauréate du séminaire international de musique nouvelle de Darmstadt, du concours national Dudley et, en 1992, du concours européen de piano Chopin à Darmstadt, en Allemagne. Elle s’est produite dans toute l’Europe, en Belgique, en Autriche, en Italie et à Chypre, et a reçu des critiques élogieuses : … « Un son radieux et une technique souveraine…(Concerto en mi mineur de Chopin) Leipzig « Hallo » News, Allemagne. « …Elle a fait preuve d’un réel sens de la coloration tonale, et d’une compréhension des styles musicaux… » Daily News « Večer, Slovénie. Plus récemment, elle a joué dans la série de concerts annuels et le festival d’été en Slovénie, et a été diffusée. Elle a également donné un récital à Darmstadt à l’occasion du 20e anniversaire de son association avec la Société Chopin.

Avr
19
dim
2020
Récital de l’accordéoniste Théo OULD @ Pôle d'Animation Culturelle
Avr 19 @ 17 h 00 min – 18 h 30 min

Programme

Sonate en mi mineur d’Haydn

Jeux d’anches de Lindberg

– Deux danses espagnoles de Granados

Entracte

–  Choral en la mineur de Franck

– lChaconne de Bach

– Laterna magica de Régis Campo

Après sa formation initiale au conservatoire de Marseille, Théo Ould intègre le Conservatoire National Supérieur de Paris à 16 ans où, au cœur de cette effervescence musicale, il s’épanouit et explore de nouveaux horizons. Il peut alors bénéficier des conseils avisés de Max Bonnay, Olivier Charlier, Mascha Beloosova, Michel Strauss ou encore d’Ivry Gitlis. Il fait ainsi la rencontre de nombreux musiciens avec lesquels il partage la scène et participe notamment à la création de quatre ensembles de musique de chambre parmis lesquels ;

Le Quatuor Aeolina, constitué de quatre accordéonistes ayant tous un parcours singulier. Inédit dans la formation, cet ensemble remporte l’édition 2018 du concours Léopold Bellan ainsi que le concours Ysaye en 2019. Sollicité pour son éclectisme dans ses propositions de programmes, le groupe réalise des transcriptions audacieuses et interprète des créations contemporaines. Soutenue par l’agence ProQuartet, le quatuor se produit dans des salles et festivals prestigieux tels que le festival Berlioz, le festival de musique de Menton, la Scala de Paris, le Vent sur l’Arbre, etc. Il reçoit au cours de sa tournée d’été des critiques dithyrambiques dans les journaux Le Monde, Nice matin, La Croix etc. Ils enregistreront leur arrangement de la Symphonie Fantastique en avril prochain à la Ferme de Villefavard.

Le Philia Trio, fondé avec deux de ses plus proches amis. Tout de suite remarqué pour l’originalité de leur formation et de leurs choix musicaux, Théo Ould et ses compagnons jouent dans de nombreux festivals en France et à l’étranger. Le Philia Trio enregistrera son premier album fin 2019 avec le label du festival d’Auvers-sur-Oise.

 

Théo Ould, chambriste passionné, est artiste résident du festival Opus Amadeus d’Istanbul. Il est fréquemment invité à se produire en récital. Il gagne en 2018 dans la catégorie solo, le premier prix du concours international Léopold Bellan ainsi que l’édition 2019 du concours international des jeunes talents en Normandie. Il obtient la même année son prix au Conservatoire Supérieur avec les félicitations du jury.

Théo Ould devient en novembre 2019 lauréat de la Fondation Banque Populaire.

Impliqué dans l’évolution du répertoire de son instrument, il collabore de très près avec des compositeurs contemporains tels que Martin Matalon, Régis Campo, Thomas Gubitsh, Jean-Pierre Drouet, Gustavo Beytelman… et participe ainsi à la création de nombreuses pièces pour accordéon.

Salué par l’accordéoniste Marcel Azzola, Théo se produit dans de très nombreux contextes (festival d’Auvers sur Oise, France musique, opéra de Marseille, Istanbul, Budapest, Astana…) nous faisant ainsi découvrir son répertoire composé aussi bien de pièces écrites pour accordéon que de transcriptions d’oeuvres de compositeurs tels que Bach, Haydn ou Mozart.

 

Mai
17
dim
2020
Maurizio LO PICCOLO baryton basse et Giulio POTENZA piano @ Pôle d'Animation Culturelle
Mai 17 @ 17 h 00 min – 18 h 30 min

Programme (airs d’opéras italiens) à venir.

Maurizio LO PICCOLO

Né à Palerme, Maurizio Lo Piccolo a étudié avec Magda Olivero, Enzo Dara, Simone Alaimo et Roberto Coviello.

Après avoir fait ses débuts à l’opéra en 1996 dans le rôle de Don Chilone dans Erighetta e Don Chilone de Vinci, il a fait ses débuts internationaux en 2001 au Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence dans le rôle de Don Magnifico dans La Cenerentola.

Depuis, il s’est produit dans les plus grandes maisons d’opéra du monde entier, chantant des rôles de premier plan de Mozart et de Rossini et collaborant avec d’éminents chefs d’orchestre (Figaro dans Les Noces de Figaro à l’Opéra de Palm Beach; La Damnation de Faust au Teatro San Carlo de Naples ; La Gazza Ladra de Vaccaj (Giorgio) au Festival Rossini de Wildbad ; Alidoro dans La Cenerentola à Vichy, Avignon, Reims, Massy; Stabat Mater de Pergolesi avec l’Orchestra Sinfonica Siciliana ; La Traviata à Aix-en-Provence, Dijon et Caen; Gianni Schicchi, Le Rossignol et Les Noces de Figaro à Cagliari ; Il Trittico de Puccini au Theater an der Wien, dirigé par Rani Calderon).

Prochainement, il représentera Rigoletto au Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence

Un grandissimo onore cantare col M° Nello Santi.
Andrea Chénier
San Carlo di Napoli
Gennaio 2015

Giulio Potenza

Giulio Potenza (°1990) a commencé le piano à l’âge de six ans et s’est depuis lors imposé comme un pianiste de concert respecté, enseignant et jouant dans toute l’Europe.

Études

Giulio Potenza a étudié avec les professeurs Gabriele Baldocci, Pascal Rogè, Denize Gelenbe et Mikhail Kazakevich (Conservatoire Trinity Laban, 2012-2015), et Bruno Canino (Milan, 2009-2010). Il a suivi des master classes de piano et de musique de chambre et des cours donnés par d’éminents professeurs tels que Andrzej Jasiński, Franco Scala, Martino Tirimo, Barry Snyder, Irina Chukovskaya, Martin Kasik, Andrei Gavrilov, Pascal Rogè, Christopher Richter, Irene Inzerillo, Riccardo Risaliti, Wihan Quartet et Magini Quartet. Il est titulaire d’un diplôme de troisième cycle et d’un diplôme d’artiste du Trinity Laban Conservatory et d’un baccalauréat en histoire de l’Université de Palerme. Il a terminé ses études musicales au conservatoire de Trapani (Italie) sous la direction du professeur Walter Roccaro.

Giulio a gagné des prix à plusieurs concours de piano importants dont le prix Hanna Brooke pour piano, pour son excellence dans la carrière de concertiste au Trinity Laban Conservatory ; 2e prix au Bradshaw & Buono International Piano Competition of New York (2016) ; 1er prix au Seiler International piano competition (2002) ; 1er prix au Stratford and East Concerto Competition of London (2015) ; 3e prix au Geertruidenberg Klassiek International Music Competition in Netherland (2018) ; « Highly Commended Award » au Jacques Samuel Piano Competition of London (2012).

Giulio a également été sélectionné par la Fondation Concordia de Londres comme participant au Programme des jeunes artistes.

Il est professeur de piano au Conservatoire de musique « A. Scontrino » de Trapani et à la Windsor Piano Academy et donne régulièrement des master classes au Royaume-Uni et à l’étranger. De plus, il est le directeur artistique du Windsor International Piano Competition et du Windsor Piano Festival.