Agenda

Déc
2
dim
2018
Duo Ani HOVHANNISYAN violon / Serge PALOYAN piano @ Pôle d'Animation Culturelle
Déc 2 @ 16 h 00 min – 17 h 45 min

Programme :

BACH Concerto pour violon en la mineur (transcription pour violon et piano)

BEETHOVEN Sonate N°5 en fa majeur op 24 « Le printemps »

SCHUBERT sonatine No.2 en la  mineur, op.137

KOMITAS Krunk

KHATCHATOURIAN Oror

QUALIFICATIONS

2013 Certificat de USAID ( Agence internationale de développement des États-Unis )  : une qualification pour travailler auprès d’enfants handicapés dans les écoles et les collèges qui a son siège aux USA. Participations :

2012 Festival international de musique « Jeune musique classique de Berlin »

2011 Festival international de musique «Notes de voyage» – certificat d’excellence

2010 l’ orchestre symphonique des jeunes d’Arménie

2009/2010 Diplôme de Master  en art musical pour le violon du Conservatoire Komitas de Erévan – Arménie

2004/2009 – Diplôme de musique instrumentale de violon du Conservatoire Komitas d’Erévan – Arménie

1994/2004 – Baccalauréat du collège Tchaïkovski d’Erevan

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

2011- 2013         Professeur de violon au Collège de Arnaud Babajanian

2009- 2011          Organisateur de l’école artistique de Hrachuhi Jianyan

2005 – 2013        Orchestre de musique Baroque de Erévan – Arménie

2005 – 2012        Soliste  de l’Orchestre de Erevan

 

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

2011- 2013         Professeur de violon au Collège de Arnaud Babajanian

2009- 2011          Organisateur de l’école artistiqe de Hrachuhi Jianyan

2005 – 2013        Orchestre de musique Baroque de Erévan – Arménie

2005 – 2012        Orchestre soliste de Erévan

Né en haute vallée du Rhône à Vienne où il réside aujourd’hui, Sarkis PALOYAN a fait ses études musicales au Conservatoire de Lyon, apprenant le trombone basse, la trompette, le piano et l’orgue.

A 15 ans, au Théâtre Antique de Vienne, il assiste à une représentation de CARMEN dirigée par Roberto BENZI…
C’est la révélation : il sera chef d’orchestre.

« …Travailler, c’est la meilleure façon de se réaliser et de se libérer , viser plus haut que la montagne afin d’atteindre le sommet », disait Abraham ARABIAN, grand-père arménien de Sarkis.

Mettant cette maxime en application, Sarkis, Serge de son prénom français, deviendra non seulement le réputé chef Serge PALOYAN, mais aussi un compositeur de grande originalité, recherché pour son inventivité et sa sensibilité toute de raffinement.

Sarkis est aujourd’hui professeur de direction d’orchestre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon, et dirige le Jeune Orchestre Symphonique de Lyon,  lequel réunit des nouveaux talents venus du monde entier.

Entre temps, ses pas l’ont conduit à Prague, Boston et Rochester (USA), Krosno (Pologne) et Lviv (Ukraine) où il dirigea l’Orchestre National. Directeur d’établissements d’enseignement musical à Grigny, La Ciotat, Toulon, Sarkis obtint le 1er Prix du Concours International de Composition d’Avignon et de la SACEM.

A présent, Sarkis Paloyan se partage entre l’enseignement, la composition, et les concerts en France, en Pologne, en Arménie, mais pas seulement…

Des collaborations sont en construction, avec des artistes lyriques et des instrumentistes concertistes.


By reading sample ielts writing assignment writing help tasks and their corresponding essays, you should notice how the authors tackle specific topics.
Déc
22
sam
2018
Concert de Noël Caroline GY et Patrick HILLIARD : airs d’Offenbach et chants sacrés @ Pôle d'Animation Culturelle
Déc 22 @ 16 h 00 min – 17 h 15 min

Programme :

Musique sacrée

– Domine Deus (A Vivaldi – Gloria)

– Laudate Dominum (WA Mozart – Vêpres solennelles d’un confesseur)

– Ave Maria

– Bereite dich Zion ( Bach / Oratorio de Noël)
– Erbarme dich ( Bach / Passion selon St Mathieu)

 

Récital Offenbach / Opéra comique “ Chère Hélène !…”

 1 : Invocation à Vénus

 2 : Ah ! Que les hommes sont bêtes

 3 : Lettre de la Périchole

 4 : La Griserie

 5 : Amours divins

 6 : Ah ! Que j’aime les militaires

 7 : La déclaration

 8 : L’aveu

 Final : Barcarolle

 

– Repentir (Gounod)

     Caroline Gy -mezzo soprano –  découvre la musique en étudiant le piano et le solfège, tout d’abord auprès de sa mère, excellente pianiste, puis auprès de professeurs particuliers à Cannes.

Laissant la musique au second plan pour suivre des études supérieures en informatique, elle ne reprendra sa formation musicale qu’en 2004, en découvrant l’Art lyrique auprès de Bertrand Kovack, à Avignon .

Sa motivation et sa passion pour la musique la poussent alors à ne plus perdre de temps et à s’y consacrer de plus en plus.

     Installée en région bordelaise depuis Janvier 2006, c’est auprès de Lucette Brachet que Caroline Gy perfectionne sa technique et aborde l’Opéra français et les grands rôles de mezzo tels que Dalila , Carmen, Charlotte mais aussi les rôles de mezzo de quelques opéras de Verdi (Azucena /Il Trovatore, Emilia/ Otello, Fenena/Nabucco, Maddalena/Rigoletto… )

      Elle  participe régulièrement aux master-class  de Viorica Cortez.

     Elle se produit  en récitals dans des répertoires d’Opéra français et italien, mais aussi de mélodies françaises et de lieder (Strauss, Schubert, Brahms)

    En 2011, Caroline Gy a été invitée à l’Opéra de Constanza (Roumanie) pour chanter le Requiem de Mozart en tant qu’alto soliste, puis la Rhapsodie pour Alto de Brahms.

     Fin 2013, c’est le rôle de Carmen qui lui est confié dans « Carmen,les Grands moments » proposé par l’Association des Amis du Grand Théâtre, et mis en scène par Lucette Brachet. La représentation aura lieu  au  Grand Théâtre de Bordeaux .

    Au cours de l’année 2014, Caroline Gy développe son répertoire d’Oratorio pour répondre à des invitations de quelques Festivals (2014 et 2015): Messie de Haëndel, Oratorio de Noël de Bach, Grande Messe en Ut de Mozart.

      Et fin 2014, elle crée à Arcachon un événement musical intitulé « Salon lyrique » dont l’originalité séduit unanimement le public.

         Au cours de l’été 2015, Caroline Gy s’est produite en récital au Festival de Basse-Navarre. Puis c’est à l’Abbatiale de St Sever(classée au Patrimoine Mondial par l’Unesco) qu’elle a donné un concert de clôture  des Journées du Patrimoine.

        En 2016, Caroline Gy a été à nouveau Carmen (juillet 2016), et s’est produite dans quelques récitals d’oratorio et d’opéra (Festival d’Orgue de Créon, St Cyprien, Toulouse, Cannes, Lisbonne, Zurich  …).

         Au cours de l’année 2017, Caroline Gy a développé et étendu son répertoire afin de répondre aux demandes d’un Récital d ‘Opéra Baroque (Vivaldi, Haendel) à Marmande. Elle se produit également en récital nocturne lors du Festival « Nuit Pastel » à Albi. En octobre 2017, c’est à l’Athénée (Bordeaux) qu’elle remporte un vif succès en y proposant son Salon lyrique.

            En 2018, Caroline Gy est sollicitée pour se produire lors du concert d’inauguration de l’Espace Culturel Germaine Tillion à Bergerac et y interprète un programme d’opéra français / italien.

            Les Journées du Patrimoine 2018 sont l’occasion pour Caroline GY de se produire dans la somptueuse Basilique st Eutrope de Saintes, où l’auditoire est conquis par le programme de très haut niveau qu’elle y interprète.

Encouragé par les cantatrices anglaises Elizabeth Harwood et Maureen Lehane, Patrick Hilliard étudie l’accompagnement au piano et à l’orgue. Au Royal Northern College of Music à Manchester.Elève de David Lloyd, Geoffrey Pratley et Robin Bowman il remporte le prix “Peter Pears” à Londres en 1986.
Installé dès lors en France, il accompagne de nombreux artistes, tels Michel Piquemal, Béatrice Uriah – Monzon ou Atarah Ben Tovim la maïtrise de Radio France et le Chœur Régional du Midi – Pyrenées
Également chef de chant et chef de chœur il collabore avec les Opéras de Toulon et Bordeaux, les Festivals du Haut Quercy, de Saint Céré , de Sinfonia en Périgord (avec Michel Laplénie et Sagitarius) et Le Festival du Perigord Noir.  Actuellement chef de chœur de l’Ensemble Vocal Arnaut-de-Mareuil.
Titulaire du certificat d’aptitude de pianiste – accompagnateur, il travaille dans plusieurs conservatoires du Sud –Ouest et continue de se produire avec la nouvelle génération de chanteurs français (André Heyboer, Hermine Huguenel, Stanislas de Barbeyrac,)
Passioné de la musique française du 19ème siècle il redécouvre et enregistre les oeuvres de Marie de Grandval ainsi que deux disques de musique de salon pour piano .
Il est actuellement en poste au Conservatoire départemental de la Dordogne et chef de chœur de Pro Musica de Ste Foy la Grande et L’Ensemble Vocal de Périgueux.

 


And in https://justdomyhomework.com your poem, you’re not afraid of digging deep.
Jan
13
dim
2019
Récital Noriko OGAWA piano @ Pôle d'Animation Culturelle
Jan 13 @ 16 h 00 min – 17 h 30 min

Programme :

Mozart : sonate N°11 en la majeur K331

Debussy; Images Livre I

Debussy; Estampes

—————

Rentaro Taki; Grudge ( l’une des toutes premières oeuvres pour piano écrites au Japon)

Yoshihiro Kanno;  A Particle of Water for piano and Myochin Hibashi Chopsticks (écrit pour Noriko)

Chopin;  Walse Brillante Op.18

Chopin;  Andante Spianato et Grande Polonaise

Noriko Ogawa a acquis une renommée considérable à travers le monde depuis son succès au Concours International de piano de Leeds. Le «jeu ravissant et poétique» de Noriko (Telegraph) la distingue de ses contemporains et dans sa série complète de Debussy avec BIS Records, la confirme comme une spécialiste de Debussy. Ses Livres d’Images I et II ont été choisis comme la meilleure recommandation par la revue de disques de la BBC Radio 3,en janvier 2014 (elle y fait preuve d’une « délicatesse exquise »).

Le dernier enregistrement de Noriko pour les disques BIS est de la musique pour piano solo d’Eric Satie.

Noriko apparaît avec tous les grands orchestres européens, japonais et américains, y compris l’Orchestre symphonique national de la Radio polonaise, l’Orchestre Symphonique Tchaïkovski de Moscou, l’Orchestre Philharmonique de la BBC, l’Orchestre Symphonique National Tchèque, l’Orchestre Symphonique de Saint-Pétersbourg et elle a fait avec le BBC Symphony Orchestra la première mondiale du Concerto pour piano de Richard Dubugnon.

Noriko a fait ses débuts BBC Proms en août 2013 et est apparue à nouveau en 2014 avec l’Endymion Ensemble.

Elle a été directrice artistique du festival Reflections on Debussy 2012 au Bridgewater Hall. En 2015, elle a continué en tant qu’associée pour le Festival Ravel et Rachmaninov.

En tant que soliste et chambriste, avec sa partenaire de piano, Kathryn Stott, Noriko a interprété le Concerto pour deux pianos de Malcolm Arnold aux BBC Proms 2013.

Noriko est régulièrement jurée au Concours « Jeunes musiciens » de la BBC, au Concours international de piano de Munich, au Concours international de piano Honens et au Concours international de piano écossais. Noriko a été nommée Présidente du Jury du prestigieux 10ème Concours International de Piano Hamamatsu du Japon en 2018.

La traduction japonaise par Noriko du livre de souvenirs de la pianiste  Susan Tomes « Out of Silence »,  a été réimprimée en raison de la demande populaire.

Noriko est passionnée par le travail de charité, après le tsunami au Japon en 2011, elle a recueilli plus de £ 40 000 pour le Fonds Tsunami de la Croix-Rouge britannique au Japon. Noriko a fondé Jamie’s Concerts une série pour les enfants et les parents autistes et est ambassadrice culturelle pour la National Autistic Society.

Noriko est professeur à l’école de musique et de théâtre de Guildhall.


As important as it http://celltrackingapps.com/ is to let them know that you’re on top of technology and technology trends, it’s equally important to talk to them about the consequences of cyberbullying and sexting.
Fév
3
dim
2019
Trio GALLIEN : piano, violon, violoncelle @ Pôle d'Animation Culturelle
Fév 3 @ 16 h 00 min – 18 h 00 min

Programme
Trio de Haydn N° 43 en ut maj Hob 15.27
Trio en do mineur de Beethoven
entracte
Trio 1 de Mendelssohn en ré mineur op 49

En seulement quelques mois, le Trio Gallien a su s’imposer sur la scène internationale comme l’une des formations les plus prometteuses de sa génération, remportant le troisième prix du très prestigieux Concours International « Franz Schubert und die Musik der Moderne » à Graz en Autriche en février 2018, suivis en septembre de la même année du premier prix et du prix spécial du public au Concours International « Gaetano Zinetti » à Verone en Italie.

EMMANUEL CHRISTIEN

piano

Né en 1982, Emmanuel Christien intègre la classe de Jacques Rouvier au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1999 et y obtient brillamment ses prix de piano, de musique de chambre et d’accompagnement vocal. Il entre en cycle de perfectionnement en 2005. Il est alors lauréat de la Fondation Alfred Rheinold qui lui offre un piano « Blüthner ».

Primé dans plusieurs concours internationaux (Prix de la meilleure interprétation des oeuvres de Brahms au concours Casagrande à Terni en Italie, concours européen Vlado Perlemuter), Emmanuel est invité dans des salles et festivals prestigieux, (Saint-Denis, Folle journée de Nantes, La Roque d’Anthéron, Radio-France Montpellier, les Pianissimes, les Athénéennes, Chopin à Bagatelle, Festival Berlioz, salle Pleyel, théâtre des Champs-Elysées à Paris …) en Europe, au Japon, en Inde, Canada, Russie …Certes concertiste de talent, accompagné par des orchestres tels que l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National Montpellier Languedoc-Roussillon,  l’Orchestre de Caen, l’Orchestre de chambre de Moldavie, Emmanuel n’oublie pas pour autant sa passion pour la musique de chambre et se produit régulièrement avec comme partenaires des artistes comme David Fray, Bruno Monsaigeon, Adam Laloum, le Quatuor Ardeo, Jean-Claude Pennetier ou encore Dame Felicity Lott, ainsi qu’au sein de l’ensemble Monsolo et du Trio Gallien.

Il a enregistré plusieurs disques, les derniers parus sont consacrés aux Fantaisestücke de Schumann (Artie’sRecords) aux mélodies de César Cui (EnPhases) et aux concertos de Bach pour deux, trois et quatre pianos (Erato).

 

TRISTAN LIEHR

violon

Nommé violon Premier Soliste à l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine en 2015, après avoir été membre de l’Orchestre de l’Opéra National de Lyon durant deux saisons, Tristan Liehr s’est dès son plus jeune âge passionné pour l’orchestre.

ll intègre en effet en 2011 le prestigieux Gustav Mahler Jugendorchester fondé par Claudio Abbado, puis désireux d’approcher le répertoire contemporain, il rejoint en 2013 l’orchestre de l’Académie du Festival de Lucerne dirigée par Pierre Boulez.

Alors à peine âgé de 25 ans, son expérience est déjà considérable puisqu’il a eu l’opportunité de se produire dans de très nombreuses et prestigieuses grandes salles de concert à travers le monde (Concertgebouw à Amsterdam, Royal Albert Hall et Barbican Centre Hall à Londres, Opéra de Dresde, Théâtre des Champs Elysées à Paris, Grosses Festspielhaus de Salzbourg, KKL de Lucerne, Philharmonie de Madrid, Musikverein de Vienne, Megaron à Athènes, Suntory Hall à Tokyo, Shirakawa Hall de Nagoya, Symphony Hall d’Osaka, …), sous la direction de célèbres chefs d’orchestre (Sir Colin Davis, William Christie, Daniele Gatti, Emmanuel Krivine, …).

En parallèle de ses activités en orchestre, Tristan Liehr mène également une carrière de chambriste très riche, et ses prestations lui valent d’être rapidement remarqué et salué par les critiques spécialisées :

« Virtuose et contrôlé, le jeu de Tristan Liehr interpelle pas sa « propreté », son assise et un flegme impressionant. » – siteAnaclase (2013)

Il participe ainsi à de très nombreux festivals (Messiaen, Vivoin, Mai musical, Byblos au Liban, …) et se produit dans différentes salles de concert (Grand Théâtre de Bordeaux, Salle Dutilleux, Salle Molière à Lyon, Opéra de Lyon, …).

Même si sa formation reste classique (cinq Premiers Prix à tout juste 15 ans au CRR de Saint-Maur en violon, musique de chambre, formation musicale, analyse, déchiffrage instrumentale, ainsi qu’un diplôme d’écriture, puis un Master mention Très Bien au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Vladimir Nemtanu et Kazimierz Olechowski), Tristan Liehr, toujours curieux, s’ouvre volontiers à d’autres styles de musique. Il enregistre en soliste ou en musique de chambre plusieurs musiques de films, accompagne des artistes de chanson française ou québécoise, donne des concerts de musique yiddish (notamment au Mémorial de la Shoah à Paris), et plus récemment encore s’est rendu à la Nouvelle Orléans (USA) pour participer à l’enregistrement, en quatuor à cordes, d’un CD de jazz avec de célèbres artistes tels que Evan Christopher, Herlin Riley, Aaron Diehl ou encore Nicholas Payton.

Tristan Liehr joue un violon de Claude Pierray de 1716.

AURELIENNE BRAUNER

violoncelle

Aurélienne Brauner est violoncelle-solo de l’orchestre Bordeaux-Aquitaine depuis 2014.

Aurélienne débute le violoncelle avec Paul Rousseau puis poursuit sa formation au CRR de Bordeaux dans la classe d’Etienne Péclard. Elle entre ensuite au CNSM de Paris dans la classe de Philippe Muller où elle obtient ses prix de violoncelle et de musique de chambre avec la mention très bien à l’unanimité et la bourse Feydeau de Brou Saint-Paul. Elle part ensuite se perfectionner à l’Universität der Künste de Berlin auprès de Jens-Peter Maintz.

Lauréate d’un prix d’interprétation au concours Lutoslawski, elle est soutenue par le Mécénat Musical Société Générale et la Fondation Meyer, lui permettant ainsi de réaliser un CD « Jeunes Solistes » consacré aux œuvres pour violoncelle seul du XXème siècle.

Aurélienne se produit à New-York, Kyoto, Santander, Verbier, Berlin, à la Roque d’Anthéron, à la Cité de la musique, au théâtre du Châtelet, au palais des Beaux-Arts de Bruxelles, théâtre de Tunis, salle Cortot, scène nationale d’Annecy, grand théâtre d’Aix-en-Provence , Forum Grimaldi à Monaco, Conservatoire Tchaikovsky à Moscou. Elle a également été l’invitée de Gaëlle Le Gallic sur France Musique et « Découverte » du magazine Classica-Répertoire.

En 2009, elle reçoit le prix de  la Fondation Del Duca décerné par l’Académie des Beaux-Arts pour récompenser le début de sa carrière musicale et est lauréate de la Fondation de la Vocation (« promotion Président de la République »). Elle a été sélectionnée par le « International Holland Music Sessions » pour la tournée des « New Masters on tour » en 2010-2011. Elle s’est également produite à Radio France dans le cadre des concerts « Génération Jeunes Interprètes ». On a pu l’entendre aux côtés de Patrice Fontanarosa, David Grimal, Paul Katz, Svetlin Roussev,François Salque, Jean-Guihen Queyras…

En 2011, Aurélienne a joué en soliste avec l’Orchestre National de Lille sous la direction de Laurent Petitgirard et en soliste avec l’Orchestre de la Philharmonie de Baden-Baden (Allemagne).  Elle s’est produite en 2012 dans plusieurs festivals en France et à l’étranger, notamment en Suède et au Palazzetto Bru Zane à Venise avec la pianiste Lorène de Ratuld.

Plus récemment, elle a réalisé une tournée en Norvège avec le MinEnsemble ainsi que des concerts dans divers festivals (Sinfonia en Périgord, Musique en Vallée du Tarn, Concerts de Vollore, Musiciennes à Ouessant, Festival de musique de chambre d’Oslo, Journées Ravel à Montfort-l’Amaury, festival d’Aix-en-Provence, Flâneries Musicales de Reims).

En 2015, elle  a joué avec l’ensemble intercontemporain à la Philharmonie de Paris et en tournée aux Etats-Unis, en soliste avec l’orchestre de Douai- Région Nord / Pas-de Calais et a enregistré un disque consacré aux œuvres de  David Monrad Johansen pour SIMAX Classic en Norvège qui a été nommé aux Grammy norvégiens 2016 (Spellemanprisen)

En 2017, on a pu l’entendre dans le double de Brahms à l’auditorium de Bordeaux avec la violoniste Alexandra Soumm et en 2018 dans les Variations Rococo de Tchaikowsky avec l’orchestre de chambre de Lyon à la salle Molière.

Son disque de sonates françaises « Crépuscule »  enregistré avec la pianiste Lorène de Ratuld est sorti en avril 2018 pour le label Anima-Records.

Aurélienne enseigne également le violoncelle et la musique de chambre au pôle d’enseignement supérieur de musique de Bordeaux.

Fév
24
dim
2019
Récital Camille THEVENEAU violon / Florent LING piano @ Pôle d'Animation Culturelle
Fév 24 @ 16 h 00 min – 17 h 45 min

C’est à l’issue d’un projet pluridisciplinaire que s’est formé le duo Con Fuoco.

Diplômés du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Camille Théveneau et   Florent Ling, guidés par une envie commune de rebondissement où les arts dialogueraient ensembles, se sont lancés dans une aventure artistique plurielle.

Musiciens narrateurs, en quête d’ailleurs, ils cherchent ensemble l’équilibre où imaginaire et sensible se confondraient.

Complices, ils empruntent avec curiosité et délectation le répertoire de sonates pour faire de chaque concert un nouveau voyage…

Programme :

– Liszt, Ballade n°2

– G. Fauré, Sicilienne

– J. Brahms, sonate pour violon et piano op.78 n°1 en Sol Maj

     Entracte

– Camille Saint-Saens, Danse Macabre

– G. Fauré, Après un Rêve

– F. Poulenc, sonate pour violon et piano – extrait-

Camille Théveneau, propulsée par sa famille musicienne, débute le violon à l’âge de 6 ans.

En 2013, elle intègre le C.N.S.M de Lyon pour étudier auprès de Marianne Piketty.    Durant son cursus, dans le cadre d’un Erasmus en Allemagne, Camille se forme dans la classe de la violoniste Marina Chiche. Cette rencontre décisive modifie son approche du répertoire.

De retour en France, elle intègre le C.N.S.M de Paris en master, où elle poursuit son parcours auprès d’Alexis Galpérine. Elle en sort diplômée en juin 2018.

En parallèle, Camille se perfectionne auprès d’éminentes personnalités telles que Ivry Gitlis, Mihaela Martin, Baiba Skribes, Miriam Fried, afin d’affiner sa recherche musicale.

Camille s’épanouit au sein de diverses formations de musique de chambre, qui l’amènent, entre autre, à partager la scène avec des personnalités telles que Renaud Capuçon, Didier Lockwood, Michel Lethiec, Christian Altenburger, Hartmut Rohde, Michel Dalberto…

Camille est Lauréate des prix internationaux C.I.M de Val d’Isère, Léopold Bellan, Flame, Arthur Grumiaux, Marie Cantagrill…

Elle perçoit la musique comme un moyen d’expression et d’émerveillement, et s’entoure d’artistes de divers horizons afin de s’enrichir de multiples expériences.

Camille contribue notamment au spectacle « Kafka dans les villes » sur la musique de Philippe Hersant créé en mars 2018 à la Comédie de Caen. Elle collabore, par ailleurs régulièrement avec de jeunes comédiens du C.N.S.A.D.

Elle est soutenue par la fondation Musique et Vins du Clos Vougeot, bénéficiant d’un prêt instrumental.

Camille a fait partie de la promotion « Mozart » au sein de l’académie Jaroussky pour l’année 2017-2018, bénéficiant des conseils de Geneviève Laurenceau.

Elle aura l’occasion de se produire dés la rentrée à Paris; au Musée Bourdelle, Musée de Montmartre, Temple Saint Marcel, à l’auditorium Bernanos…

Camille fera ses début en Asie, en duo violon/piano, pour une tournée en Chine, à Taiwan, et à Macau.

Florent Ling est né à Paris en 1994. Il découvre le piano très jeune auprès du professeur Bin Wang.
À l’âge de 18 ans, il décide de poursuivre une carrière musicale, et intègre le CRR de Paris, ainsi que l’Ecole Normale de Musique Cortot. Il a la chance d’y étudier auprès des pianistes Romain Descharmes, Erik Berchot, et Bruno Rigutto.
Durant ces années, il a participé à de nombreuses master-classes, surtout auprès de Bruno Rigutto, mais également avec Xu Zhong, ou encore Giovanni Bellucci. Il a également joué dans plusieurs festival, dont le festival des « Lisztomanias », ou encore le festival « Musicales de Prefailles ».
Il étudie actuellement au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Hortense Cartier-Bresson et Fernando Rossano. Il y a obtenu sa Licence à l’unanimité.
Durant l’été 2017, Florent se produit en Asie, au cours de plusieurs concerts à Macao et Taïwan. Il donne notamment une série master-classes publique au Conservatório de Macau.
Il a obtenu, en décembre 2017, le 1er Prix au Concours International de Piano Claude Bonneton, ainsi que le Prix du Public, le Prix de la Meilleure Oeuvre Moderne, et le Prix du Meilleur Accompagnement.
Parallèlement à ses activités de musicien, Florent se passionne également pour le théâtre, et étudie l’Art Dramatique au Conservatoire du 9e arrondissement.

Mar
17
dim
2019
Etudiants du Pôle d’Enseignement Supérieur de Musique de Bordeaux @ Pôle d'Animation Culturelle
Mar 17 @ 16 h 00 min – 18 h 00 min
Programme
Matias Tanneche :
-C. Debussy, Danseuses de Delphes, Canope, Tierces alternées, Bruyère, issu des préludes
-F. Liszt, Rakoczy March, issu des rapsodies Hongroises
-M. Ravel, Aldeborada del Gracioso, issu des miroirs
Mathilde Amorsi :
-Brahms, klavierstucke Op. 119
Intermezzo n°1
Intermezzo n°2
Intermezzo n°3
Rhapsodie
-Rachmanninov, prélude Op. 23 n°2 en Si bémol majeur.
Eva Lefebvre et Baptiste Guittet :
-Schumann, fantasiestucke Op 73 pour clarinette et piano.
Biographies :
– Après avoir terminé le conservatoire de perpignan dans la classe de F. M. Rignol en 2013 à l’âge de 19 ans, Matias Tanneche est reçu en cycle de perfectionnement au conservatoire de Saint-Maur des Fossés dans la classe de F. Rossano tout en étant admis en master-class avec D. Pascal, professeur au CNSM de Paris.
Il termine actuellement ses études au Pôle d’Enseignement Supérieur de Musique et de Danse (PESMD) Bordeaux Aquitaine dans la classe d’ O. Chauzu parallèlement à son perfectionnement en harmonie en composition.
Mathilde Amorsi commence le piano à l’âge de 7 ans dans un petit village du sud de la France auprès de la piansite Muriel Delli . À 11 ans elle entre au Conservatoire de Montpellier et étudie avec Sophie Grattard , grâce à qui Mathilde obtient son dîplome de fin d’étude au Conservatoire en piano à l’âge de 17 ans . La même année elle est admise au CNSMD de Lyon …peut être un peu trop tôt!
Elle y étudiera le piano pendant un an avec Alain Planes et Svetlana Eganian . Actuellement Mathilde Amorsi poursuit sa formation musicale au sein du  PESMD dans la classe d’Hervé N’kaoua.
Baptiste Guittet commence le piano à l’âge de 7 ans mais ce n’est que plus tard, à 16 ans, qu’il intégrera le conservatoire de Vannes dans la classe de Fabrice Bourlet où il obtiendra brillamment son DEM en 2015. Il étudie désormais au PESMD dans la classe d’Hervé N’Kaoua.
Curieux, il se passionne également pour le répertoire baroque et étudie notamment le clavecin au conservatoire de Bordeaux avec Aurélien Delage et Kevin Manent où il obtient son DEM en juin 2018.
Eva Lefebvre se forme au CRR de Rennes et de Paris où elle obtient son DEM de clarinette et de clarinette basse. Elle remporte entre autres le Premier Prix de l’Académie Internationale de musique de Flaine en 2016.
Elle poursuit actuellement ses études au PESMD.
Avr
7
dim
2019
Récital Christine STEVENSON piano @ Pôle d'Animation Culturelle
Avr 7 @ 17 h 00 min – 19 h 00 min

Programme

Beethoven – Bagatelle Op 126 No 3 in E flat major

                   – 32 Variations sur un Theme en ut mineur WoO 80

Schumann – Romance en fa dièse Majeur Op 28   No 2

Liszt –

Extrait des Années de pèlerinage

Première année: Suisse

                      Au Lac du Wallenstadt

Deuxième année: Italie

                      Il Penseroso,

Troisième année

                      Les jeux d’eaux a la Villa d’Este

Extrait des Harmonies poétiques et religieuses

                     Funérailles

 

Entracte 

 

Chopin – les quatre scherzi

Scherzo No 1 in B Minor, Op 20

Scherzo No 2 in B flat Minor, Op 31

Scherzo No 3 in C sharp Minor, Op 39

Scherzo No 4 in E Major, Op 54

Christine Stevenson mène une brillante carrière de pianiste au Royaume-Uni et à l’étranger. Elle est directrice artistique de l’école d’été annuelle pour pianistes à Stowe où elle donne des récitals et des masterclasses (visitez www.pianosummerschool.co.uk pour plus de détails). Elle fait partie du personnel du département de premier cycle du Royal College of Music de Londres. . Elle écrit sur la musique pour piano sur www.notesfromapianist.wordpress.com

Récents engagements: récitals de musique de Chopin et Paderewski donnés à Londres et au château de Highclere (télévision de Downton Abbey) pour célébrer les 100 ans de l’indépendance polonaise, interprétations de la musique de Twenty Digits – piano à 4 mains et duo de pianos – avec les arrangements de Gustav Holst de « Les planètes » pour deux pianos, tandis que les prochains concerts incluent de la musique de chambre de Clara Schumann présentée par LSO animateur Rachel Leach et une visite de retour en France pour des récitals en Dordogne.

Les crédits d’enregistrement de Christine incluent la musique du compositeur britannique primé Thomas Hewitt Jones, ainsi que le premier enregistrement sur disque de Rondo Brillant d’Alkan avec des membres des London Mozart Players. Son enregistrement solo des «Années de Pèlerinage – II – Italie» de Liszt a été salué par la critique.

Née à Melbourne, Christine est diplômée du Victorian College of the Arts et a reçu deux fois le prix Gaitskell du meilleur étudiant. Elle a étudié avec des élèves de Cortot, de Nadia Boulanger et de Michelangeli, ainsi qu’avec le célèbre pianiste anglais Ronald Smith, participant également aux classes de maître données par Sergei Dorensky, Aldo Ciccolini et Vlado Perlemuter.

Avr
28
dim
2019
Aurélie LIGEROT soprano / Simon ADDA-REYSS piano
Avr 28 @ 17 h 00 min – 18 h 30 min

Programme :

Bach Burlesque/Gigue de la 3e partita
Debussy Rondeau
Debussy Nuit d’étoiles
Debussy Etude pour les arpèges composés
Paladilhe Fantaisie
Bizet Les adieux de l’hôtesse arabe
Debussy Passepied
Berlioz Le spectre de la rose
Scarlatti : sonate K21
Delibes Les filles de Cadix

Entracte

Rossini Petite Messe Solennelle « Offertoire »
Puccini « o mio babbino caro » Gianni Schicchi
Scarlatti : sonate K380
Puccini «Quando pm’en vo » La Bohême
Puccini  » Signore ascolta » Turandot
Rameau les sauvages
Puccini « Chi il bel sogno di Doretta » La Rondine
Leoncavallo « Stridono lassù » Pagliacci


Saluée par la critique pour sa Rozen dans Le roi d’Ys à l’Opéra de Saint Etienne, Aurélie Ligerot se distingue par « Un phrasé souple, un timbre lumineux, des aigus limpides, un sens dramatique et une gestuelle parfaits » (Concertclassic.com, Mars 2016). Elle se produit dans de grandes maisons françaises comme le Théâtre du Capitole de Toulouse l’Opéra National de Bordeaux, l’Opéra d’Avignon, de Marseille ou de Toulon où elle chante la dame d’honneur dans Macbeth et la grande prêtresse dans Aïda de Verdi, Anna Kennedy dans Maria Stuarda de Donizetti, Andreloun dans Mireille de Gounod, Bianca dans La Rondine Jano dans Jenufa de Janaček. Parallèlement à ses études au Conservatoire de Bordeaux, la compagnie lyrique Opéra Bastide lui offre ses premiers grands rôles, dont Pamina dans Die Zauberflöte, Fiordiligi dans Così fan tutte de Mozart, Michaela dans Carmen. À l’étranger, elle chante L’elisir d’amore de Donizetti au Sarzana Opera Festival (Italie) et Violetta dans La Traviata de Verdi au Hamburger Kammeroper (Allemagne), et récemment Leïla dans Les pêcheurs de perles de Bizet à l’Opera Romana Craiova (Roumanie)

Son répertoire de musique sacrée comprend entre autres les cantates 140 et 150 de Bach, la Missa votiva de Zelenka, la Symphonie 2 « Lobgesang » de Mendelssohn, la Petite Messe Solennelle de Rossini, Carmina Burana de C. Orff, et le Gloria de Poulenc. Elle se produit régulièrement en récital avec Antoine Chenuet, ténor, lors de programmes thématiques comme La Nuit Romantique, ou encore avec le pianiste François Henry dans un travail autour de l’œuvre de Théophile Gautier : Théophile Gautier, muse des compositeurs ou On ne badine pas avec la mélodie, programme autour de l’oeuvre de Musset avec Jacques-François Loiseleur des Longchamps et Stéphanie Humeau. Son récital solo Désir[s] fait la part belle au répertoire vériste.

Cette saison, elle reprend le rôle de Violetta dans La Traviata avec la compagnie FigaroSi FigaroLa et se produira le 25 mai en récital dans une conférence musicale de Brigitte Durup sur Verdi avec le ténor Olivier Trommenschlager.

 Simon ADDA-REYSS Pianiste, organiste

Né en 1978, il débute le piano à l’âge de 8 ans. Admis au Conservatoire National de Région (CNR) de Paris en 1991, il entre dans la classe de piano de Pierre Réach et chez Marie-Louise Langlais en orgue. Il travaille parallèlement avec Laurence Allix, pédagogue renommée. En 1993, lauréat du premier Concours international d’orgue André Marchal à Biarritz, il remporte le prix Ermend-Bonnal.

Il entre en 1994 au Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris dans la classe de piano de Jean-François Heisser et étudie la musique de chambre avec Christian Ivaldi. Il y obtient le premier prix de piano. Il a ensuite suivi un cours de perfectionnement à Colmar dans la classe de Rena Shereshevskaya, tout en faisant des études d’écriture au CNSM de Paris.

Simon Adda-Reyss a eu le privilège de recevoir à plusieurs reprises les conseils du maître Olivier Messiaen. Tant à l’orgue, au piano qu’en formation de chambre ou en soliste avec orchestre, il se produit régulièrement à Paris (théâtre du Châtelet, auditorium du musée d’Orsay, maison de Radio-France…), en province et à l’étranger, notamment à Moscou où il a joué dans la grande salle du Conservatoire Tchaïkovski sous la direction de Yuri Bashmet, ou encore au Japon où il doit de nouveau se produire cette année à Tokyo dans le cadre du festival de musique de chambre Chanel de Ginza. Il a été l’accompagnateur de la Cantatrice Jane Rhodes. Récemment, il a joué l’Histoire de Babar de F. Poulenc avec l’actrice Marie-Anne Chazel. Simon Adda-Reyss a par ailleurs improvisé les musiques de la série moderne des Deschiens­, diffusée sur Canal + en 2000/2001. Cette même année, il a aussi été choisi comme pianiste par l’acteur François Morel.

Depuis toujours passionné par l’enseignement et la transmission du savoir, Simon Adda-Reyss est titulaire du C.A., obtenu dans le cadre de la formation diplômante du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. En 2008, il est nommé professeur-assistant dans ce même établissement.

Simon Adda-Reyss a pour partenaires les violonistes Julien Dieudegard, Akiko Yamada et Nemanja Radulovic, le violoncelliste Atsushi Sakai ou encore le chanteur Simon Edwards.

Mai
19
dim
2019
Suites pour violoncelle de BACH par Nicolas HARTMANN @ Pôle d'Animation Culturelle
Mai 19 @ 17 h 00 min – 18 h 30 min

Programme :

Suite N°3 en Ut majeur

Intermède

Suite N°5 en Ut mineur

Nicolas Hartmann étudie le violoncelle auprès de André Navarra et de Philippe Müller au CNSM de Paris où il obtient en 1981 un premier prix de violoncelle et de musique de chambre. Il se perfectionne ensuite au conservatoire de Genève dans la classe de Guy Fallot et obtient un prix de virtuosité en 1983. Il suit des master class auprès de Pierre Fournier, de János Starker et de Boris Pergamenschikow. En 1986, il est lauréat du concours international Maria Canals à Barcelone.
Il devient successivement violoncelle solo du Musikkollegium Winterthur (de 1987 à 1988), de l’Orchestre des Pays de Savoie (1989 à 1992), de l’Orchestre de chambre de Genève (1989 à 1991) et depuis 1992, il occupe le poste de violoncelle solo de l’Orchestre National de Lyon. Il a joué en tant que soliste sous les baguettes d’Emmanuel Krivine, David Robertson, Tibor Varga, Franz Welser-Möst… Passionné de musique de chambre, il a eu pour partenaire Emmanuel Ax, Eric le Sage, Emmanuel Pahud, Renaud Capuçon, Boris Garlitsky, le quatuor Debussy… Il participe régulièrement au festival de Bombay et donne chaque année depuis 2003 des cours à Yokohama dans le cadre des Music Master Classes in Japan, dirigées par Alan Gilbert et Jennifer Gilbert. Attiré par le répertoire sur instruments d’époque, il a collaboré avec Christophe Coin, Marcel Ponseele, Jan de Winne et participe depuis 2004 en tant que violoncelle solo aux concerts de la Chambre Philharmonique avec Emmanuel Krivine. Il a enseigné aux stages des Arcs (1996 à 2000), de Gargilesse (2000 à 2005) et a été professeur assistant au CNSM de Lyon de 1995 à 2000. Depuis 2001, il encadre le pupitre de violoncelle à l’Orchestre Français de Jeunes.

Juin
9
dim
2019
Duo de guitares Pablo LENTINI RIVA et Pierre PRADIER @ Pôle d'Animation Culturelle
Juin 9 @ 17 h 00 min – 18 h 45 min

Le Avventure di Amore

Pablo Lentini Riva et Pierre Pradier, guitares

Deux virtuoses de la guitare espagnole pour vous faire voyager de l’Italie au Brésil en passant par Cuba.

Programme :

Jorge Cardoso 1949 Milonga

Leo Brouwer 1939 Micropiezas

Enrique Granados 1867-1916 Valses poéticos

Antoine de Lhoyer 1768-1852 Romance

Johann Kaspar Mertz 1806-1856 Élégie

Entracte

Astor Piazzolla 1921-1992 Tango

Sergio Assad 1952 Farewell

Mauro Giuliani 1781-1829 Aventure di amore

Emilia Giuliani-Guglielmi 1813-1850 Variations sur un thème de Mercadante Op. 9

 

Pablo Lentini Riva, d’origine italienne, est musicien et écrivain. Il vit à Paris depuis 2003.

Professeur de guitare classique et concertiste, il a reçu, dès le débuts de sa carrière, des prix en tant que soliste et en musique de chambre.

Après des études de musique effectuées au conservatoire Giuseppe Verdi de Milan, il a suivi les cours de perfectionnement de David Russel, Oscar Ghiglia, Stefano Grondona et Betho Davezac et il a donné des nombreux concerts aux quatre coins de l’Europe et au Japon.

Passionné de musique baroque, il n’en est pas moins un interprète raffiné de musique romantique et impressionniste. Il a enregistré plusieurs CD pour la maison de disques italienne OnClassical.

Actuellement, il est professeur (PEA avec CA) de guitare classique auprès du conservatoire municipal Frédéric Chopin de Paris et au CRD Marcel Dupré de Meudon.

Ecrivain, il a publié avec la maison d’édition italienne Ellin Selae des romans et des recueils de nouvelles autour de la musique. En 2018 son recueil de nouvelles « Les derniers jours d’Orpheé » à été traduit en français et poublié aux éditions Qupé.

Pierre Pradier, 22 ans. Guitariste, concertiste, étudiant au Conservatoire national supérieur.

L’apothicaire et sa guitare.

Pierre tente d’abandonner la guitare l’année de sa majorité pour se consacrer à des études de pharmacie. Il revient rapidement sur ses pas et entame alors une série de nombreux concerts dans les galeries et salons parisiens en duo avec Pablo Lentini Riva, puis, plus tard, seul. Il rencontre Mariapina Roberti et Kirjuhel dont les cheminements artistiques aux voix multiples l’inspirent et le confortent dans son entreprise.

Le duo S4nta M4ria, créé en 2016 avec Raphaël Sabbah, explore de nouveaux territoires sonores en mêlant la guitare de Torres et la musique électronique.

La guitare qu’il écrit et qu’il joue fuit les normes d’interprétation établies. Elle incarne la volonté de créer et de jouer avec le cœur, avec le corps, avec les mains, les doigts et les ongles, de la belle musique.