Agenda

Fév
24
dim
2019
Récital Camille THEVENEAU violon / Florent LING piano @ Pôle d'Animation Culturelle
Fév 24 @ 16 h 00 min – 17 h 45 min

C’est à l’issue d’un projet pluridisciplinaire que s’est formé le duo Con Fuoco.

Diplômés du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Camille Théveneau et   Florent Ling, guidés par une envie commune de rebondissement où les arts dialogueraient ensembles, se sont lancés dans une aventure artistique plurielle.

Musiciens narrateurs, en quête d’ailleurs, ils cherchent ensemble l’équilibre où imaginaire et sensible se confondraient.

Complices, ils empruntent avec curiosité et délectation le répertoire de sonates pour faire de chaque concert un nouveau voyage…

Programme :

– Liszt, Ballade n°2

– G. Fauré, Sicilienne

– J. Brahms, sonate pour violon et piano op.78 n°1 en Sol Maj

     Entracte

– Camille Saint-Saens, Danse Macabre

– G. Fauré, Après un Rêve

– F. Poulenc, sonate pour violon et piano – extrait-

Camille Théveneau, propulsée par sa famille musicienne, débute le violon à l’âge de 6 ans.

En 2013, elle intègre le C.N.S.M de Lyon pour étudier auprès de Marianne Piketty.    Durant son cursus, dans le cadre d’un Erasmus en Allemagne, Camille se forme dans la classe de la violoniste Marina Chiche. Cette rencontre décisive modifie son approche du répertoire.

De retour en France, elle intègre le C.N.S.M de Paris en master, où elle poursuit son parcours auprès d’Alexis Galpérine. Elle en sort diplômée en juin 2018.

En parallèle, Camille se perfectionne auprès d’éminentes personnalités telles que Ivry Gitlis, Mihaela Martin, Baiba Skribes, Miriam Fried, afin d’affiner sa recherche musicale.

Camille s’épanouit au sein de diverses formations de musique de chambre, qui l’amènent, entre autre, à partager la scène avec des personnalités telles que Renaud Capuçon, Didier Lockwood, Michel Lethiec, Christian Altenburger, Hartmut Rohde, Michel Dalberto…

Camille est Lauréate des prix internationaux C.I.M de Val d’Isère, Léopold Bellan, Flame, Arthur Grumiaux, Marie Cantagrill…

Elle perçoit la musique comme un moyen d’expression et d’émerveillement, et s’entoure d’artistes de divers horizons afin de s’enrichir de multiples expériences.

Camille contribue notamment au spectacle « Kafka dans les villes » sur la musique de Philippe Hersant créé en mars 2018 à la Comédie de Caen. Elle collabore, par ailleurs régulièrement avec de jeunes comédiens du C.N.S.A.D.

Elle est soutenue par la fondation Musique et Vins du Clos Vougeot, bénéficiant d’un prêt instrumental.

Camille a fait partie de la promotion « Mozart » au sein de l’académie Jaroussky pour l’année 2017-2018, bénéficiant des conseils de Geneviève Laurenceau.

Elle aura l’occasion de se produire dés la rentrée à Paris; au Musée Bourdelle, Musée de Montmartre, Temple Saint Marcel, à l’auditorium Bernanos…

Camille fera ses début en Asie, en duo violon/piano, pour une tournée en Chine, à Taiwan, et à Macau.

Florent Ling est né à Paris en 1994. Il découvre le piano très jeune auprès du professeur Bin Wang.
À l’âge de 18 ans, il décide de poursuivre une carrière musicale, et intègre le CRR de Paris, ainsi que l’Ecole Normale de Musique Cortot. Il a la chance d’y étudier auprès des pianistes Romain Descharmes, Erik Berchot, et Bruno Rigutto.
Durant ces années, il a participé à de nombreuses master-classes, surtout auprès de Bruno Rigutto, mais également avec Xu Zhong, ou encore Giovanni Bellucci. Il a également joué dans plusieurs festival, dont le festival des « Lisztomanias », ou encore le festival « Musicales de Prefailles ».
Il étudie actuellement au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Hortense Cartier-Bresson et Fernando Rossano. Il y a obtenu sa Licence à l’unanimité.
Durant l’été 2017, Florent se produit en Asie, au cours de plusieurs concerts à Macao et Taïwan. Il donne notamment une série master-classes publique au Conservatório de Macau.
Il a obtenu, en décembre 2017, le 1er Prix au Concours International de Piano Claude Bonneton, ainsi que le Prix du Public, le Prix de la Meilleure Oeuvre Moderne, et le Prix du Meilleur Accompagnement.
Parallèlement à ses activités de musicien, Florent se passionne également pour le théâtre, et étudie l’Art Dramatique au Conservatoire du 9e arrondissement.

Mar
17
dim
2019
Etudiants du Pôle d’Enseignement Supérieur de Musique de Bordeaux @ Pôle d'Animation Culturelle
Mar 17 @ 16 h 00 min – 18 h 00 min
Programme
Matias Tanneche :
-C. Debussy, Danseuses de Delphes, Canope, Tierces alternées, Bruyère, issu des préludes
-F. Liszt, Rakoczy March, issu des rapsodies Hongroises
-M. Ravel, Aldeborada del Gracioso, issu des miroirs
Mathilde Amorsi :
-Brahms, klavierstucke Op. 119
Intermezzo n°1
Intermezzo n°2
Intermezzo n°3
Rhapsodie
-Rachmanninov, prélude Op. 23 n°2 en Si bémol majeur.
Eva Lefebvre et Baptiste Guittet :
-Schumann, fantasiestucke Op 73 pour clarinette et piano.
Biographies :
– Après avoir terminé le conservatoire de perpignan dans la classe de F. M. Rignol en 2013 à l’âge de 19 ans, Matias Tanneche est reçu en cycle de perfectionnement au conservatoire de Saint-Maur des Fossés dans la classe de F. Rossano tout en étant admis en master-class avec D. Pascal, professeur au CNSM de Paris.
Il termine actuellement ses études au Pôle d’Enseignement Supérieur de Musique et de Danse (PESMD) Bordeaux Aquitaine dans la classe d’ O. Chauzu parallèlement à son perfectionnement en harmonie en composition.
Mathilde Amorsi commence le piano à l’âge de 7 ans dans un petit village du sud de la France auprès de la piansite Muriel Delli . À 11 ans elle entre au Conservatoire de Montpellier et étudie avec Sophie Grattard , grâce à qui Mathilde obtient son dîplome de fin d’étude au Conservatoire en piano à l’âge de 17 ans . La même année elle est admise au CNSMD de Lyon …peut être un peu trop tôt!
Elle y étudiera le piano pendant un an avec Alain Planes et Svetlana Eganian . Actuellement Mathilde Amorsi poursuit sa formation musicale au sein du  PESMD dans la classe d’Hervé N’kaoua.
Baptiste Guittet commence le piano à l’âge de 7 ans mais ce n’est que plus tard, à 16 ans, qu’il intégrera le conservatoire de Vannes dans la classe de Fabrice Bourlet où il obtiendra brillamment son DEM en 2015. Il étudie désormais au PESMD dans la classe d’Hervé N’Kaoua.
Curieux, il se passionne également pour le répertoire baroque et étudie notamment le clavecin au conservatoire de Bordeaux avec Aurélien Delage et Kevin Manent où il obtient son DEM en juin 2018.
Eva Lefebvre se forme au CRR de Rennes et de Paris où elle obtient son DEM de clarinette et de clarinette basse. Elle remporte entre autres le Premier Prix de l’Académie Internationale de musique de Flaine en 2016.
Elle poursuit actuellement ses études au PESMD.
Avr
7
dim
2019
Récital Christine STEVENSON piano @ Pôle d'Animation Culturelle
Avr 7 @ 17 h 00 min – 19 h 00 min

Programme

Beethoven – Bagatelle Op 126 No 3 in E flat major

                   – 32 Variations sur un Theme en ut mineur WoO 80

Schumann – Romance en fa dièse Majeur Op 28   No 2

Liszt –

Extrait des Années de pèlerinage

Première année: Suisse

                      Au Lac du Wallenstadt

Deuxième année: Italie

                      Il Penseroso,

Troisième année

                      Les jeux d’eaux a la Villa d’Este

Extrait des Harmonies poétiques et religieuses

                     Funérailles

 

Entracte 

 

Chopin – les quatre scherzi

Scherzo No 1 in B Minor, Op 20

Scherzo No 2 in B flat Minor, Op 31

Scherzo No 3 in C sharp Minor, Op 39

Scherzo No 4 in E Major, Op 54

Christine Stevenson mène une brillante carrière de récital de piano et de concerto solo au Royaume-Uni et à l’étranger. Ses concerts attirent continuellement les éloges de la critique pour sa virtuosité, son sens musical et le rapport engageant qu’elle établit avec un public de tous les âges. Elle est directrice / tutrice à la Summer School annuelle pour les pianistes à Stowe [visitez le site www.pianosummerschool.co.uk pour plus de détails] et fait partie du personnel du département junior du Royal College of Music de Londres. Elle écrit sur la musique pour piano sur www.notesfromapianist.wordpress.com.

Ses concerts cette saison explorent le monde des préludes, mettant en vedette des œuvres de compositeurs tels que Chopin, Rachmaninoff, Kapustin, Franck, Debussy et Shostakovich. Sa série de publications sur le blog est actuellement consacrée à The Ubiquitous Prelude. La musique de chambre de cette année inclut un trio de pianos de Clara Schumann dans une présentation avec Rachel Leach, animatrice de LSO, ainsi que des extraits d’extraits de Six Etudes en forme de canon, rarement entendus par Robert Schumann, transcrits par Debussy pour 2 pianos.

Les programmes de concerts solo de Christine la saison dernière au Royaume-Uni et en France avaient une saveur russe et comprenaient des œuvres de Scriabine, Tchaïkovski, Rachmaninoff et Moussorgski. Elle a également joué pour le duo piano et le duo piano lors d’un concert intitulé Twenty Digits, qui comprenait la Suite Op 17 de Rachmaninoff pour deux pianos, ainsi que de la musique de Bach, Schubert et Dvorak. Scriabine, Saint-Saens et Chopin / Zichy ont joué de la musique pour la main gauche, et ses articles sur son blog portaient sur le thème « Images d’une exposition ».

En 2015, son répertoire comprenait des œuvres de Beethoven, Schubert, Brahms, Debussy et Liszt, ainsi que de la musique de John Adams, Peter Sculthorpe et Richard Nye, et elle participait à la représentation d’une nouvelle cantate, Panathenaia, au British Museum.

En 2014, ses récitals étaient basés sur le genre Nocturne, avec des exemples de Chopin, Grieg et Liszt, et ses articles sur son blog exploraient la musique avec des associations nocturnes.

Ses concerts en 2013 comprenaient de la musique liée aux bicentenaires d’Alkan, Verdi et Wagner et ses articles sur son blog s’intitulaient ‘Death in Venice’. Elle a enregistré des classiques avec le quatuor Carducci pour Boosey & Hawkes, joué avec The Chamber Orchestra de Londres sur l’enregistrement de « Incarnation » de Thomas Hewitt Jones pour Regent Records et a donné des masterclasses à la Summer School for Pianists lors de sa la maison dans les West Midlands.

En 2012, Christine a interprété le répertoire pour piano de Debussy, notamment en ce qui concerne ses liens avec Chopin et Liszt; Christine a écrit une série d’articles sur un A-Z de la musique de Debussy, intitulée « The French Connection ».

En cette année des Jeux olympiques de Londres, elle a également participé à la première mondiale et à l’enregistrement de The Same Flame, une œuvre pour voix mixtes et piano de Matt Harvey et Thomas Hewitt Jones, et a été pianiste de trois des mascottes olympiques animées. bandes sonores de film. Elle a donné ses premières représentations à Londres du répertoire de Terry Mann et Helen Grime.

L’année 2011 marquant le bicentenaire de la naissance de Liszt, les projets incluaient des concerts au Royaume-Uni et en Australie avec des œuvres des trois volumes des «Années de Pèlerinage». Un concert d’anniversaire de Liszt a été donné à Hatchlands sur un piano Erard historique de 1845, signé par le grand rival de Liszt, Thalberg. L’enregistrement de Christine ‘Années de Pèlerinage – II – Italie’ est sorti sur CD et iTunes et a reçu d’excellentes critiques.

Les projets de la saison 2010 ont célébré la musique de Chopin, en particulier des œuvres écrites pendant son «hiver à Majorque», de novembre à février 1838-1839; concerts dans des festivals dans le Kent, le Suffolk et le Cumbria, et participation à une représentation des «Vexations» de Satie dans le cadre de «Experiment!» du London Sinfonietta Festival chez King’s Place, Londres. Une tournée en Australie en juin 2009 comprenait des récitals au Woodend Winter Arts Festival, enregistrés pour diffusion par l’ABC, ainsi que des masterclasses à Melbourne et à Geelong. Un enregistrement de musique bien accueilli par le compositeur britannique primé Thomas Hewitt Jones a été publié sur CD et en ligne.

Récipiendaire du prestigieux concours Dom Polski Chopin, Christine possède une vaste expérience du premier enregistrement sur disque de Rondo Brillant de Charles-Valentin Alkan Alkan avec des membres des London Mozart Players, des émissions en direct et enregistrées de ABC et de la BBC, une période de musicien en résidence à l’Institut Chisholm, des performances dans un film mettant en vedette Margaret Sutherland et Helen Gifford, et une tournée du Conseil des arts dans le nord de l’Australie en collaboration avec des acteurs sélectionnés, un artiste plasticien et une danseuse lors de présentations multi-arts.

Communicatrice inspirante, Christine a été invitée à donner des cours de maître au Morley College, au City Lit Institute, au Jackdaws Music Education Trust, au Hindhead Music Center, à la Victorian Music Teachers ‘Association et au London Piano Circle. Elle a enseigné des pianistes avancés à l’Université de Lancaster, ainsi que des élèves de tous les horizons.

Mai
5
dim
2019
Aurélie LIGEROT soprano / Simon ADDA-REYSS piano
Mai 5 @ 17 h 00 min – 18 h 30 min

Programme :

 

Aurélie LIGEROT

credit @ LucieMdB

Saluée par la critique pour sa Rozen dans Le roi d’Ys à l’Opéra de Saint Etienne, Aurélie Ligerot se distingue par « Un phrasé souple, un timbre lumineux, des aigus limpides, un sens dramatique et une gestuelle parfaits » (Concertclassic.com, Mars 2016). Elle se produit dans de grandes maisons françaises comme le Théâtre du Capitole de Toulouse l’Opéra National de Bordeaux, l’Opéra d’Avignon, de Marseille ou de Toulon où elle chante la dame d’honneur dans Macbeth et la grande prêtresse dans Aïda de Verdi, Anna Kennedy dans Maria Stuarda de Donizetti, Andreloun dans Mireille de Gounod, Bianca dans La Rondine Jano dans Jenufa de Janaček. Parallèlement à ses études au Conservatoire de Bordeaux, la compagnie lyrique Opéra Bastide lui offre ses premiers grands rôles, dont Pamina dans Die Zauberflöte, Fiordiligi dans Così fan tutte de Mozart, Michaela dans Carmen. À l’étranger, elle chante L’elisir d’amore de Donizetti au Sarzana Opera Festival (Italie) et Violetta dans La Traviata de Verdi au Hamburger Kammeroper (Allemagne), et récemment Leïla dans Les pêcheurs de perles de Bizet à l’Opera Romana Craiova (Roumanie)

Son répertoire de musique sacrée comprend entre autres les cantates 140 et 150 de Bach, la Missa votiva de Zelenka, la Symphonie 2 « Lobgesang » de Mendelssohn, la Petite Messe Solennelle de Rossini, Carmina Burana de C. Orff, et le Gloria de Poulenc. Elle se produit régulièrement en récital avec Antoine Chenuet, ténor, lors de programmes thématiques comme La Nuit Romantique, ou encore avec le pianiste François Henry dans un travail autour de l’œuvre de Théophile Gautier : Théophile Gautier, muse des compositeurs ou On ne badine pas avec la mélodie, programme autour de l’oeuvre de Musset avec Jacques-François Loiseleur des Longchamps et Stéphanie Humeau. Son récital solo Désir[s] fait la part belle au répertoire vériste.

Cette saison, elle reprend le rôle de Violetta dans La Traviata avec la compagnie FigaroSi FigaroLa et se produira le 25 mai en récital dans une conférence musicale de Brigitte Durup sur Verdi avec le ténor Olivier Trommenschlager.

 Simon ADDA-REYSS Pianiste, organiste

Né en 1978, il débute le piano à l’âge de 8 ans. Admis au Conservatoire National de Région (CNR) de Paris en 1991, il entre dans la classe de piano de Pierre Réach et chez Marie-Louise Langlais en orgue. Il travaille parallèlement avec Laurence Allix, pédagogue renommée. En 1993, lauréat du premier Concours international d’orgue André Marchal à Biarritz, il remporte le prix Ermend-Bonnal.

Il entre en 1994 au Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris dans la classe de piano de Jean-François Heisser et étudie la musique de chambre avec Christian Ivaldi. Il y obtient le premier prix de piano. Il a ensuite suivi un cours de perfectionnement à Colmar dans la classe de Rena Shereshevskaya, tout en faisant des études d’écriture au CNSM de Paris.

Simon Adda-Reyss a eu le privilège de recevoir à plusieurs reprises les conseils du maître Olivier Messiaen. Tant à l’orgue, au piano qu’en formation de chambre ou en soliste avec orchestre, il se produit régulièrement à Paris (théâtre du Châtelet, auditorium du musée d’Orsay, maison de Radio-France…), en province et à l’étranger, notamment à Moscou où il a joué dans la grande salle du Conservatoire Tchaïkovski sous la direction de Yuri Bashmet, ou encore au Japon où il doit de nouveau se produire cette année à Tokyo dans le cadre du festival de musique de chambre Chanel de Ginza. Il a été l’accompagnateur de la Cantatrice Jane Rhodes. Récemment, il a joué l’Histoire de Babar de F. Poulenc avec l’actrice Marie-Anne Chazel. Simon Adda-Reyss a par ailleurs improvisé les musiques de la série moderne des Deschiens­, diffusée sur Canal + en 2000/2001. Cette même année, il a aussi été choisi comme pianiste par l’acteur François Morel.

Depuis toujours passionné par l’enseignement et la transmission du savoir, Simon Adda-Reyss est titulaire du C.A., obtenu dans le cadre de la formation diplômante du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. En 2008, il est nommé professeur-assistant dans ce même établissement.

Simon Adda-Reyss a pour partenaires les violonistes Julien Dieudegard, Akiko Yamada et Nemanja Radulovic, le violoncelliste Atsushi Sakai ou encore le chanteur Simon Edwards.